Prévisions : Les dépenses d’assurance maladie ne devraient pas déraper en 2011

L'Objectif national de dépense d'assurance maladie (ONDAM) devrait être respecté en 2011, pour la deuxième année consécutive, a estimé lundi 30 mai le comité d'alerte sur l'évolution des dépenses d'assurance maladie.

L’Objectif national de dépense d’assurance maladie (ONDAM) devrait être respecté en 2011, pour la deuxième année consécutive, a estimé lundi 30 mai le comité d’alerte sur l’évolution des dépenses d’assurance maladie.

En effet, si des risques de dépassement existent en 2011 ces derniers seront compensés grâce aux mises en réserve de dotations, qui atteignent 530 millions d’euros. Ce système de mise en réserve permet en effet de geler certains financements. Ainsi, si les dépenses de l’assurance maladie sont plus importantes que prévues au cours de l’année, les dotations correspondantes peuvent être annulées pour pallier aux dépenses plus importantes.

L’ Ondam de plus en plus respecté mais qui ne préserve pas du déficit.

En 2010, l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam) a été respecté pour la première fois depuis plus de dix ans.

L’Ondam est fixé chaque année dans la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS), et se présente sous la forme d’un taux d’évolution des dépenses à respecter. Pour 2011, l’Ondam a été fixé à +2,9% par rapport aux dépenses de 2010.

Un respect de l’Ondam n’empêchera pas l’assurance maladie d’être une nouvelle fois en déficit en 2011. Les dernières prévisions officielles tablent en effet sur un déficit de 10,3 milliards d’euros pour la branche maladie du régime général (salariés du privé), régime qui concerne quatre personnes sur cinq en France.

Paris, 30 mai 2011 (AFP)


Laissez votre avis