Réforme assurance maladie : le succès est en vue pour Barack Obama

Le dernier élu démocrate indécis sur la réforme de la couverture maladie, Ben Nelson, a annoncé samedi qu’il allait finalement soutenir le projet de loi de la majorité, ouvrant la voie à une adoption du texte avec les 60 voix nécessaires sur 100.

Après de longues négociations avec les chefs de la majorité démocrate et plusieurs réunions dans les bureaux du patron de la majorité, Harry Reid, le sénateur du Nebraska (centre) a accepté de soutenir le projet de loi.

M. Nelson exigeait que la réforme du système de santé comporte une disposition interdisant l’utilisation de fonds publics pour financer les procédures d’avortement. Il estime avoir obtenu gain de cause. Aucun fonds public ne devrait être utilisé pour financer ces procédures, a annoncé M. Nelson.

“Le changement n’est jamais facile… mais le changement est ce dont l’Amérique a besoin aujourd’hui”, a-t-il dit. “Je vais voter pour la réforme de la couverture maladie car elle va s’attaquer aux coûts galopants de la santé pour les familles du Nebraska, les travailleurs, les collectivités rurales et les employeurs”, a ajouté M. Nelson.

La Chambre des représentants qui a adopté sa version du projet de loi le 7 novembre a inséré dans le texte une mesure similaire sur l’avortement.

De leur côté, les républicains restaient unis samedi dans l’opposition à la réforme du président Obama. Ces derniers, qui ont critiqué l’élaboration du plan de réforme “à huis clos” par les démocrates, ont imposé samedi une lecture du texte portant les dernières modifications négociées par les démocrates, ce qui devait prendre plusieurs heures.

Les démocrates espéraient parvenir à un premier vote pour clore les débats lundi vers 01H00 (06H00 GMT), avant un vote final le jour de Noël.

Washington, 19 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis