Remboursement : la Sécu veut encourager l’utilisation des feuilles de soins électroniques

L’assurance maladie veut réduire encore la part de feuilles de soins papier (150 millions l’année dernière) sur l’ensemble de demandes de remboursement (1,1 milliard en 2008), a-t-elle indiqué jeudi.

“L’an dernier, les caisses d’assurance maladie ont reçu plus de 1,1 milliard de demandes de remboursement. Un chiffre en augmentation de 1,5% chaque année”, écrit-elle dans un document diffusé jeudi. “Initiée depuis une dizaine d’années, la dématérialisation des feuilles de soins (…) a permis de raccourcir considérablement les délais de remboursement”, ajoute-t-elle.

“84% des flux sont dématérialisés aujourd’hui, soit 5 points de plus qu’il y a 5 ans. Pourtant, l’assurance maladie a encore reçu l’an dernier plus de 150 millions de feuilles de soins papier dont plus de 110 millions émises par les médecins”, poursuit-elle.

“Or le traitement des feuilles de soins papier coûte au moins six fois plus cher que celui des feuilles de soins électroniques. Une feuille de soins papier coûte en moyenne 1,74 euro contre 0,27 euro pour une feuille de soins électronique”, note-t-elle encore.

La loi “Hôpital, patients, santé, territoires”, votée par le Parlement en juin, prévoit l’instauration à partir du 1er janvier 2010 d’une “contribution” afin d’inciter les médecins à limiter l’utilisation de feuilles papier.

Le directeur de l’assurance maladie Frédéric van Roekeghem, qui doit de discuter des modalités de cette “contribution” avec les syndicats de médecins libéraux, a estimé jeudi en conférence de presse qu’elle devrait être “raisonnable”, mais “suffisamment incitative”.

Paris, 22 oct 2009 (AFP)


Laissez votre avis