Santé / Diabète : 500 décès sont imputés au Médiator

Le Mediator, un médicament pour diabétiques en surpoids utilisé aussi par des non-diabétiques en surpoids et interdit depuis novembre 2009, aurait fait en 33 ans quelque 500 morts, selon l’Agence des produits de santé (Afssaps).

Ces données, qui proviennent d’une estimation de la Caisse d’assurance maladie, doivent être précisées et complétées mardi lors d’une conférence de presse. “Il s’agit d’une estimation populationnelle, c’est-à-dire d’une évaluation”, a précisé lundi soir à l’AFP Fabienne Bartoli, adjointe au directeur général de l’Afssaps.

Commercialisé en France par le laboratoire Servier de 1975 jusqu’en novembre 2009, date où il est interdit, le Mediator (benfluorex) est proche dans sa composition d’un autre produit de Servier, un coupe-faim, l’Isoméride, retiré de la vente en France en 1997.

Une première étude de la CNAM, en novembre 2009, avait mis en évidence les graves risques que faisait courir le Médiator. L’Afssaps avait demandé alors une autre étude à la CNAM pour essayer d’apprécier le nombre de personnes qui auraient pu mourir du fait de ce médicament.

L’Afssaps va rappeler aux médecins les recommandations de suivi faites lors de l’interdiction du médicament et les renforcer, et inciter en outre les personnes traitées par ce médicament à consulter leur médecin si elles ne l’ont pas encore fait, a indiqué Mme Bartoli.

Paris, 15 novembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis