Santé / Epidémie : La multiplication des cas de rougeole inquiète, appel à la vaccination

Une épidémie “préoccupante” de rougeole, avec pour le début 2011 plus de cas estimés que pour toute l’année 2010 : les autorités sanitaires sonnent l’alarme, rappelant qu’on peut l’éviter par la vaccination et qu’il ne s’agit pas du tout d’une maladie anodine.

“L’épidémie a explosé depuis octobre”, a noté aujourd’hui devant la presse Françoise Weber, directrice de l’Institut de veille sanitaire (Invs). On comptait 5.021 cas déclarés en 2010, 3.749 pour les deux premiers mois de 2011.

 Mais les déclarations, obligatoires depuis 2005, ne constituent que “la partie émergée de l’iceberg” : il faut selon elle multiplier par 2 le nombre de cas déclarés pour 2010 et sans doute au moins par 3 pour le début 2011. Le vrai nombre de cas pour janvier-février devrait donc être “de 10 à 12.000”.

 Plus que les chiffres eux-mêmes, ce qui est inquiétant, “c’est la tendance”, souligne-t-elle.

Pour Didier Houssin, directeur général de la santé, “le phénomène est en grande extension, et l’on peut craindre qu’il ne s’accentue dans les semaines qui viennent”. En 2010 les pics sont intervenus en avril et en décembre.

Depuis le début de l’année, 8 nouvelles encéphalites ont été déclarées, et un décès est survenu après pneumopathie. L’épidémie est nationale mais concerne surtout la moitié sud de la France, où on se vaccine moins que dans le nord. En 2010, la région Midi-Pyrénées avait connu l’incidence la plus forte, plus de la moitié des cas déclarés début 2011 concernait la région Rhône-Alpes. 82% des personnes ayant eu la rougeole en 2010 n’étaient pas vaccinées, et 13% n’avaient reçu qu’une dose de vaccin

Assurance maladie : La rougeole est de retour en France, rappel des conditions de remboursement du vaccin


Laissez votre avis