Santé/Antilles : Premier ralentissement de l’épidémie de dengue

Selon les chiffres de l’Institut national de veille sanitaire (InVS), le nombre de cas de dengue recensé en Martinique et en Guadeloupe aurait baissé pour la première fois la semaine dernière, mais reste tout de même au-delà des pics épidémiques enregistrés en 2007.

Alors que les ministres de la Santé et de l’Outre-mer, Roselyne Bachelot et Marie-Luce Penchard, se déplacent aux Antilles pour constater la mise en œuvre des diverses mesures de lutte contre l’épidémie de dengue, l’InVS annonce que lors de la troisième semaine du mois d’août, l’épidémie a montré des premiers signes de ralentissement.

En effet après les 3.700 cas recensés en Guadeloupe et 4.160 en Martinique entre la semaine du 9 août, le nombre de consultations est retombé à 2.900 et 3.600. Les chiffres sont donc en baisse, mais dans son dernier bulletin, l’InVS reste très prudent sur une éventuelle inversion de tendance. « Une stabilisation des consultations en médecine de ville semble s’amorcer, mais elle ne pourra être confirmée qu’avec les données de surveillance épidémiologique des prochaines semaines ».

En attendant et pour endiguer l’épidémie, l’armée reste mobilisée et la population est appelée à prendre des mesures individuelles pour limiter la prolifération des moustiques porteurs du virus.

Consulter notre article sur les moyens de se protéger contre la dengue. Le premier réflexe consiste par exemple à éliminer toutes les eaux stagnantes dans lesquelles pondent les moustiques.

CP : James Gathany-CDC

Laissez votre avis