Tarifs / Complémentaire Santé : Jusqu’à 60% d’écart entre les départements

L'écart entre les tarifs d'assurance santé peut atteindre 60% selon le département dans lequel vous habitez. C'est ce qui ressort de l'étude réalisée par LeComparateurAssurance.com, qui a collecté 276 000 tarifs d'assurance santé 16 septembre et le 19 août.

L’écart entre les tarifs d’assurance santé peut atteindre 60% selon le département dans lequel vous habitez. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée par LeComparateurAssurance.com, qui a collecté 276 000 tarifs d’assurance santé 16 septembre et le 19 août.

De manière générale, les habitants de la région parisienne, du nord et du sud de la France paient leur assurance plus cher que la moyenne des Français. De même, les tarifs de l’ouest et de l’est de la France sont en général moins chers que la moyenne pratiquée.

Sur le classement global, l’Ile-de-France, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault, la Haute-Garonne, le Vaucluse et le Nord-Pas-de-Calais sont les départements les plus chers en termes d’assurance santé. A l’inverse, la Normandie, la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et l’Alsace Moselle sont les régions les moins chères.

Jeune, senior, ou famille

L’étude affine sa comparaison selon trois cas : les mutuelles jeunes, les mutuelles seniors et les mutuelles famille.

Pour une famille avec deux enfants souscrivant une mutuelle classique, la moyenne des départements Français est de 99,85 euros par mois. Pour le même type de contrat, c’est 15,1% plus cher à Paris et 28,2% moins cher dans le Haut-Rhin.

Pour un couple de 60 ans qui souscrit une mutuelle avec des garanties renforcées, la moyenne est de 195,60 euros par mois. Ici encore, Paris pratique des tarifs 15% plus élevé, alors que c’est 29% de moins dans le Haut-Rhin.

Pour un jeune salarié de 25 ans, s’assurer en santé coûte 20% de moins en Bretagne qu’en région parisienne.

Explications

Les explications de ces disparités sont multiples. Dans certaines régions, notamment dans les zones urbaines, on consomme plus de médicaments. Or c’est le premier poste de dépense des mutuelles. De plus, la consommation médicale est différente selon la zone géographique. Les régions denses et défavorisées ont tendance à consommer plus de soins, car elles sont en plus mauvaise santé.

Il en va de même pour les services annexes comme le Tiers Payant, qui coûte cher aux mutuelles. Enfin, la fréquence et l’intensité des dépassements d’honoraires varie selon les zones. Ces dépassements sont plus fréquents et plus importants à Paris et sur la Côte d’Azur que dans d’autres régions.

A noter que l’Alsace Moselle dispose d’un régime de sécurité sociale spécifique qui rembourse beaucoup plus que la moyenne nationale. Les assurances et mutuelles santé ont donc moins à débourser.

 


Laissez votre avis