Crédit : une enveloppe de 38 milliards d’euros pour les PME/TPE promise par les banques en 2010

Les banques françaises se sont engagées à  consacrer en 2010 une enveloppe de 38 milliards d’euros aux crédits d’investissement des PME et TPE, à l’issue d’une réunion jeudi à Bercy.

Le montant de cette enveloppe constitue une hausse de 6% par rapport aux crédits d’investissement consentis aux PME et TPE en 2009, a indiqué le président de la Fédération bancaire française (FBF), Baudouin Prot, lors d’une conférence de presse avec la ministre de l’Economie Christine Lagarde.

Cet engagement sur le crédit d’investissement sera complété par un autre sur le crédit de trésorerie, sujet crucial pour les PME et les TPE, qui devrait être communiqué à l’issue d’une réunion à l’Elysée, dont la date n’est pas encore connue.

Chaque établissement a pris un engagement écrit sur une partie de l’enveloppe de 38 milliards, a-t-on précisé dans l’entourage de la ministre. “En 2010, les cinq grands réseaux bancaires français resteront entièrement mobilisés pour le financement de l’économie”, a assuré M. Prot.

Mme Lagarde a également annoncé avoir obtenu des banques qu’elles réduisent les délais de décision sur les crédits.  “En moyenne, on est autour d’un engagement de réponse autour de dix jours ouvrés pour les dossiers de crédit”, a indiqué M. Prot, tout en précisant que les engagements sont pris individuellement par chaque réseau bancaire.

La réunion avec les banques intervenait deux jours après des déclarations sévères du président Nicolas Sarkozy à l’endroit des banques, qui les a accusées de restreindre leur offre de crédit aux entreprises. “Je suis convaincu que le président de la République sera satisfait de voir les résultats du financement de l’économie”, a déclaré Mme Lagarde, sans commenter directement les propos du président.

Les douze établissements qui s’étaient engagés, à l’automne 2008, à faire progresser le montant de leurs crédits de 3 à 4% en 2009, en échange du plan de soutien en leur faveur, ne sont finalement parvenus qu’à les faire croître de 2,7% en moyenne.

Paris, 12 février 2010 (AFP)


Laissez votre avis