Sondage / Stress au travail : seules 20% des entreprises ont un plan d’action

Alors que près de la moitié des entreprises intègrent la prévention du stress et des risques psychosociaux (dépression, violences, etc.) dans leur politique de santé, seules 20% ont mis en place un plan d’actions spécifique en la matière, selon un sondage publié lundi.

Selon cette enquête réalisée par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) dans le cadre d’une campagne européenne, 51% des entreprises n’ont pas de plan d’action et n’ont pas intégré la question à leur politique de santé (29% des entreprises n’ayant pas de plan mais ayant intégré ces questions).

Parmi les entreprises ayant un plan d’action spécifique, 63% ont mis en place un processus pour détecter les signes précurseurs de stress, l’analyse des risques portant principalement sur l’organisation du travail et les facteurs sociaux. 55% des groupes interrogés disent également analyser régulièrement les facteurs de risque et 49% indiquent avoir défini des indicateurs d’évaluation.

Pour cette enquête, 414 entreprises de secteurs et de tailles diverses (de moins de 50 salariés à plus de 1.000 salariés), ont répondu à un questionnaire auto-administré en ligne entre novembre 2009 et novembre 2010.

L’Anact souligne que les entreprises françaises ont fourni le taux de réponse le plus élevé en Europe, ce qui « montre bien l’intérêt des entreprises françaises sur ce sujet même si elles affichent un score moyen inférieur à celui des autres pays (38 sur 100 contre 53 en moyenne) ». « Un score de 38 indique que l’entreprise est au stade de la sensibilisation sur les risques psychosociaux », précise l’Anact.

Paris, 21 mars 2011 (AFP)


Laissez votre avis