Grèves, météo, des difficultés pour partir… et pour être remboursé

Les grèves qui touchent les aéroports de France mercredi 13 et jeudi 14 janvier devraient paralyser une partie du trafic aérien.
Les conditions météo n’arrangent rien. Des pluies verglaçantes et des chutes de neige retardent en effet les décollages ainsi que les atterrissages.

La météo, prévue et annoncée a été anticipée par les différents aéroports de France. Ceux-ci n’ont pas traîné pour déneiger et préparer les avions. L’alerte étant levée sur une bonne part du territoire, ce sont bien les grévistes de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) qui pourraient poser problèmes aux voyageurs.

La grève, annoncée par préavis, ne semble pour le moment pas trop suivie de conséquences lourdes. Selon Aéroports de Paris (ADP) repris par l’AFP, entre 40 et 50% des vols étaient annulés à Orly et enter 30 et 40% à Roissy. Les compagnies aériennes ont pris des mesures pour faciliter les transits.

Air France annonce ainsi sur son site internet être en mesure de faire partir 100% de ses cols longs courriers de Paris (Orly et Charles de Gaulle), 75% des vols domestiques et européens de CDG et 50% de ces mêmes vols au départ d’Orly.

Avec les deux aéroports parisiens, la province est touchée, à Nice, Marseille, Toulouse et Lyon selon la DGAC, qui recommande aux voyageurs de contacter leurs compagnies aériennes afin de savoir si les vols sont annulés.

Dans tous les cas, la grève est une exclusion des « assurances annulation » pour les voyages. En effet, le voyagiste comme le client sont victimes de la grève. Des solutions existent, comme des reports de voyage. Du fait d’un préavis de plus de 48h, les assureurs estiment que tout le monde aura pu prendre ses dispositions pour éviter tout désagrément.

Enfin, les voyages sont difficiles vers certains aéroports européens (Bâle, Londres, Genève) en raison de conditions météorologiques défavorables (neige). L’aéroport de Strasbourg est également fermé pour les mêmes raisons.

Dans le cas de mauvaises météo, il faut se référer au contrat. Ceux-ci peuvent couvrir de différentes façons l’annulation pour cause de neige ou verglas, en fonction de qui annule le voyage.


Laissez votre avis