Assurance animale : Des nouveautés pour voyager avec son chien ou chat au Royaume-Uni

Afin de s’harmoniser avec l’UE sur les conditions d’entrée des carnivores domestiques, le Royaume-Uni a décidé « d’alléger » son dispositif.

Afin de s’harmoniser avec l’Union Européenne sur les conditions d’entrée des carnivores domestiques, le Royaume-Uni a décidé « d’alléger » son dispositif. Le test sérologique ne sera plus à effectuer mais la vaccination antirabique reste exigée.

Jusqu’à présent, pour se rendre au Royaume-Uni avec son animal domestique (chat, chien, furet), il fallait procéder à un test sérologique pour contrôler la validité du vaccin contre la rage. Cela supposait de s’y prendre suffisamment à l’avance afin de pouvoir faire effectuer ce contrôle par un vétérinaire.

Au 1er janvier 2012, le Royaume-Uni, afin de s’harmoniser avec l’Union Européenne (UE) sur les conditions d’entrée des carnivores domestiques a décidé « d’alléger » son dispositif.

Le test sérologique ne sera plus d’actualité. En revanche, l’animal devra bien entendu être correctement vacciné contre la rage.

Un délai d’attente de 21 jours

Cette règle ne souffrira d’aucune exception, même si la vaccination antirabique de votre animal de compagnie est en cours de validité. Les rappels antirabiques doivent être tenus à jour.

Le délai d’attente pour entrer au Royaume-Uni après la date de la vaccination est donc de 21 jours. Si la vaccination a lieu en deux fois, le délai de 21 jours commencera à la date de la seconde vaccination.

D’autres mesures

Chiens et chats devront bien entendu être identifiés par puce électronique (transpondeur) et être munis de leur passeport européen.

Le traitement contre les tiques ne sera plus obligatoire ; celui contre l’echicoccose sera soumis à l’agrément de l’UE.

Pour les animaux transportés par une société de transport, cette dernière devra être approuvée et empruntée une route autorisée.

Pour les animaux ne venant pas de l’UE (Etats-Unis, Australie, Brésil, Inde, Afrique du Sud…), la sérologie restera toutefois de mise.

Des propositions de la Commission européenne permettant au Royaume-Uni de continuer à exiger la vermifugation des animaux domestiques contre le ténia est actuellement en attente.

 


Laissez votre avis