Assurance animaux : 3 questions à Jérôme Salord, président directeur général de SantéVét

Depuis 5 ans, SantéVet est leader sur le marché de l’assurance santé chien et chat en France. La philosophie de cet assureur est de permettre au plus grand nombre d’accéder aux soins vétérinaires en concevant et commercialisant des services exclusivement dédiés aux animaux de compagnie. Rencontre avec Jérôme Salord, PDG de SantéVét.

Pourquoi est-il important d’assurer son animal de compagnie?
Nous nous sommes rendus compte qu’il existait une vraie demande. Le propriétaire se sent responsable de son animal et de sa bonne santé. Chiens et chats peuvent tomber malades ou être victimes d’un accident. Mais les techniques vétérinaires étant de plus en plus perfectionnées, les tarifs de soins sont de plus en plus chers. Pour un « petit bobo » comme le traitement contre l’arthrose d’un chien, la facture grimpe à 690 euros ! Dans ce contexte, souscrire une assurance santé pour notre compagnon est un acte responsable qui permet de lui prodiguer des soins sans se soucier des frais.

Quel type de garanties offrez-vous?
Notre expérience nous a montré que 80% des frais que nous remboursions correspondaient à des cas de maladies. C’est pourquoi, toutes nos offres couvrent systématiquement maladie et accident. Le tarif est calculé en fonction de la race de l’animal et de sa taille, mais l’âge n’entre pas en compte. En clair, il existe 3 formules à partir de 15 euros par mois pour être remboursé 50% de la facture. A cela s’ajoute la responsabilité civile, l’assurance décès…

Comment voyez-vous évoluer ce marché à niche dans les prochaines années ?
Nous sommes en retard par rapport à la Suède où 80% des animaux de compagnies sont protégés. Assurer son chien y aussi banal qu’assurer sa voiture. Même en Angleterre le taux de couverture est de 30%. Mais ce marché a émergé là bas il y a plus de 30 ans. En France, nous en sommes encore aux prémisses, mais les besoins sont en train de s’exprimer. Nous possédons déjà plusieurs dizaines de milliers d’adhérents. Avec le volume d’affaires, les tarifs s’aligneront pour permettre la meilleure couverture possible.


un commentaire sur “Assurance animaux : 3 questions à Jérôme Salord, président directeur général de SantéVét”

  • rachdi Vues :

    avant de souscrire pour mes 5 chats, le conseillers m'a dit que je pouvais me faire rembourser les soins de mon chat sans délai de carence.
    une fois souscrit à cette mutuelle, je me renseigne sur leur site et je découvre qu'il y a bien un délai de carence. Je les appels pour leur signifier que le conseiller m'a maintenu que je ne pouvais pas me faire rembourser suite au délai de carence.
    J'ai donc été anarqué, vente frauduleuse tel que me l'a signifier une autre conseillère de Santévet. Je résilie donc ce contrat ce soir pour aller chez anim'assur…

Laissez votre avis