Assurance animaux : Accidents domestiques, prenez les devants

L’intérieur du foyer recèle maints dangers. En dehors du risque de chute, produits toxiques côtoient objets blessants. Le chien ou le chat, en général très curieux, peut mettre sa vie en péril. Même si une bonne assurance santé couvre les fais liés aux accidents, autant prendre quelques mesures simples de précaution.

Les chats et les jeunes chiots notamment sont très joueurs. Mais il est difficile pour eux de faire par exemple la différence entre une simple ficelle et un fil électrique. Et oui les bêtises en tout genre ne sont pas non plus l’apanage des chiots et des chatons ! Il convient donc de cacher au maximum les fils qui traînent et si possible de protéger les prises.
Médicaments et produits toxiques doivent être conservés hors de portée de l’animal, dans un endroit bien fermé, car ils représentent des sources potentielles d’intoxication. C’est le cas également de certains produits ménagers que l’on prendra soin d’enfermer.
On pourrait encore citer le cas de produits comme l’allume-barbecue, antigel pour voiture, anti-limace… leur goût appètent les attire.

Une cause élevée des consultations vétérinaires

Les accidents domestiques représentent une cause élevée des consultations vétérinaires. Alors, même si une bonne assurance santé couvre les frais non seulement liés aux maladies, mais aussi aux accidents, il est vivement conseiller de prendre les devants.

Pensez à mettre hors de portée tous les objets tranchants, coupants ou ceux avec lesquels il pourrait se blesser.
Feu, eau ou huile bouillante… au rang des accidents domestiques, les brûlures ne constituent pas une exception chez le chien et le chat. On les classe en trois catégories, du 1er au 3e degré, en fonction de leur gravité.

Une petite brûlure se présente sous la forme d’une rougeur à la surface de la peau. Après avoir passé la partie atteinte à l’eau froide, on peut alors appliquer une lotion (acide borique, pommade antibiotique…) et placer un pansement ; la compresse devra être changée chaque jour.
Si la brûlure, même petite, concerne un endroit fragile (yeux, bouche, articulations…), il faudra consulter, tout comme s’il s’agit d’une brûlure du 2e degré (boursouflure remplie d’eau) ou du 3e (derme, épiderme et couches inférieures de la peau atteintes). Souvenez-vous : ne mettez jamais un corps gras sur une brûlure.

CP : Fotolia.com

Laissez votre avis