Assurance animaux : Stérilisation et castration, une question de bien-être et de santé

Castrer ou stériliser son chien ou son chat est un acte responsable pour les maîtres qui ne souhaitent pas faire faire de petits à leurs compagnons.

Castrer ou stériliser son chien ou son chat est un acte responsable pour les maîtres qui ne souhaitent pas faire faire de petits à leurs compagnons. Certaines assurances de santé animale remboursent les frais de ces actes sous certaines conditions.

Un chien ou un chat (mâle ou femelle) peut fort bien vivre toute sa vie sans avoir de petits. Cela n’est pas un « passage » obligé comme on l’entend parfois dire.
La stérilisation concerne les femelles. Aussi appelée ovariohystérectomie, cette intervention consiste en l’ablation des deux ovaires et de l’utérus. Elle est pratiquée sous anesthésie générale. La plaie est refermée par des points de suture qui sont retirés 10 à 14 jours après l’intervention, en moyenne, le temps de la cicatrisation.

La castration concerne les mâles (on peut également évoquer le terme « stérilisation »). Elle consiste en l’ablation des deux testicules. C’est une intervention « mineure » pratiquée sous anesthésie générale. La plaie est refermée par des points de suture que l’animal garde là aussi 10 à 14 jours le temps de la cicatrisation.
Selon la race à laquelle ils appartiennent, la plupart des chiens et des chats sont aptes à reproduire à leur maturité, soit vers 6 à 12 mois. C’est pour cela qu’il faut intervenir avant cette période.

Une espérance de vie augmentée

Ces pratiques offrent de nombreux avantages indéniables. L’augmentation de l’espérance de vie, tout d’abord. Il a été démontré que les animaux castrés ou stérilisés ont bien moins de risques que d’autres de développer certains cancers, affections ou autres problèmes de santé. La stérilisation pratiquée avant les premières chaleurs (environ 6 mois, suivant les races) réduit de 95 % le risque de cancer mammaire et minimise les risques d’infections ou cancers touchant l’utérus ou les ovaires. D’où l’importance de ne pas retarder la prise de décision et de faire stériliser sa chienne au plus tôt.

Chez le mâle, la castration prévient aussi le risque de certaines maladies infectieuses, des problèmes de prostate avec des difficultés lors des mictions. Cela permet également d’éviter le cancer des testicules.
Une modification du comportement, ensuite. Certains troubles du comportement peuvent être diminués voire disparaître après une castration ou une stérilisation puisque celles-ci influent sur les hormones. C’est le cas notamment des désirs de fuguer, des marquages urinaires et autres « oublis », sans oublier saillies involontaires…

Enfin, une réduction de la population animale. Avoir des chiots ou des chatons demande beaucoup d’attentions. Il faut ensuite penser à leur placement. En diminuant les portées on lutte dans le même temps contre les abandons malheureusement de plus en plus nombreux chaque année.

L’anesthésie n’est pas, bien entendu, un acte anodin. Mais les vétérinaires sont formés à cette pratique et savent, en fonction des races, quels examens effectués avant toute intervention. De même, ils vérifieront l’état de santé général pour prévenir toute complication.
Le jour de la stérilisation ou de la castration, l’animal devra être conduit à jeun chez le vétérinaire. Il est généralement récupéré le jour même, peu après son total réveil. Sa remise sur pieds est rapide !


un commentaire sur “Assurance animaux : Stérilisation et castration, une question de bien-être et de santé”

  • kittler Vues :

    pourquoi figurent-ils sur ce site ? la castration n'est prise en charge qu'à partir des 4 ans de l'animal ????
    d'ailleurs non signalé sur leurs plaquettes publicitaires

Laissez votre avis