Assurance-chômage : Le Medef reporte les négociations sur la réforme du système d’indemnisation

A l’issue de la deuxième séance de négociation entre les partenaires sociaux sur l’assurance-chômage mercredi 9 février, le patronat a décidé le report des débats sur une éventuelle refonte du système d’indemnisation des demandeurs d’emploi.

Un « groupe de travail politique » a été désigné pour prendre en charge ces débats et définir les changements avant fin mars, date d’expiration des règles actuelles. À la demande des syndicats, il examinera les droits d’indemnisation « rechargeables » pour les chômeurs (permettant de conserver des droits acquis et non utilisés en cas de reprise temporaire d’un travail), ainsi que la modulation des cotisations patronales, selon la précarité des contrats dans l’entreprise.

Si la CGT « désapprouve » la méthode, estimant que le patronat « joue la montre », les autres syndicats (CFDT, FO, la CFTC et CGC) ont accepté le report des négociations. Tous semblent attendre une reconduction globale de la convention d’assurance-chômage actuelle, entrée en vigueur en 2009, rehaussée des quelques revendications évoquées.

De son côté, le patronat souhaite un réajustement des critères définissant la dette de l’Unedic, la dégressivité des allocations chômage au fil des mois  et des modifications concernant la réforme des retraites. Il propose de repousser de 50 à 52 ans la possibilité de bénéficier de trois ans de chômage au lieu de deux et repousser d’un an (à 62 ans) l’âge auquel le senior peut demander le maintien de ses droits au chômage jusqu’à son départ à la retraite.


Laissez votre avis