Assurance retraite : les Français ne font pas confiance aux politiques

En plein débat sur les retraites, un sondage Ifop pour la Mutuelle Médicis dévoile que la population française fait davantage confiance aux experts et aux syndicats de salariés qu’’au pouvoir politique. Cette enquête publiée fin avril montre aussi que plus des trois quart des Français sont intéressés par ce sujet.

85%, c’est le nombre de Français qui s’’intéressent au débat sur les retraites. C’est ce qui ressort d’un sondage effectué pour Médicis, la mutuelle de retraite des professionnels indépendants. En pleine réforme gouvernemental sur le sujet, cette enquête réalisée par l’Ifop (Institut français d’opinion publique) met aussi en exergue le fait que la population de l’hexagone se tourne en grande majorité vers les experts plutôt que vers les politiques. Enfin, 74% des Français estiment que même s’il est intéressant, ce débat ne changera rien à la réforme prévue.

Si 42% des personnes interrogées se disent très attentives au débat sur les retraites, la forte confiance dans les acteurs non-institutionnels vis-à-vis des politiques semble être le fait marquant de cette enquête. En effet, les Français accordent majoritairement leur confiance aux acteurs non-politiques : les experts (économistes, démographes…) (58%) et les mutuelles de retraites (57%). Parmi les acteurs institutionnels, seuls les syndicats de salariés recueillent également un taux de confiance majoritaire (53%), notamment auprès des salariés du secteur public (59%).

A l’opposé, la population interrogée refuse majoritairement d’accorder sa confiance aux acteurs politiques, de droite comme de gauche : les partis d’opposition (67%) et plus encore le gouvernement (70%) pâtissent d’une défiance forte. Les organisations patronales (27%) souffrent également d’un manque de confiance marqué. Autre fait important, les médias constituent l’’acteur à qui les Français font le moins confiance (27%).

Enfin, 87% des Français jugent que ce débat sur les retraites est utile pour comprendre les enjeux de la réforme. Néanmoins, beaucoup considèrent que ça ne produira pas d’’effets dans la mesure où les grandes orientations de la réforme ont déjà été actées par le gouvernement (74%). Devant l’urgence du problème, prés de 85% des Français jugent nécessaire de consacrer un temps conséquent au débat pour une meilleure efficacité.

« Le sondage confirme que le débat sur les retraites est plus que jamais au cœur des préoccupations des Français. Ils privilégient la parole des experts à la cacophonie politique pour comprendre ce que la réforme changera à leur niveau. Il s’agit d’un vaste chantier où il est nécessaire de remettre en question en priorité la performance de notre système» déclare Michel Clerc, Directeur général de Médicis.


Laissez votre avis