Que faire pour souscrire une retraite complémentaire ?

Si vous souhaitez bénéficier de revenus complémentaires pour votre retraite, en plus de l’assurance du régime général et du régime complémentaire obligatoire, plusieurs options s’offrent à vous.

Si vous souhaitez bénéficier de revenus complémentaires pour votre retraite, en plus de l’assurance du régime général et du régime complémentaire obligatoire, plusieurs options s’offrent à vous.

L’épargne individuelle

La solution la plus basique consiste en une épargne disponible et liquide, sous la forme d’un livret A ou de livrets bancaires. Vous pouvez retirer votre épargne à tout moment.

L’épargne assurance-vie

Il existe des contrats d’assurance qui permettent de recevoir une rente une fois à la retraite et qui bénéficient d’avantages fiscaux :

– le Perp (Plan d’épargne retraite populaire) : La rente est versée au bénéficiaire lors de son départ en retraite. Sur un Perp, le capital est bloqué jusqu’à la retraite, sauf quelques cas très spécifiques mentionnés au contrat. Les cotisations sont versées de manière périodique, pour le montant de votre choix. Elles sont déductibles des revenus déclarés aux impôts. En revanche, la rente est soumise à l’impôt sur les pensions.

-Prefon-retraite : c’est un régime de retraite complémentaire pour les fonctionnaires.

-Les contrats d’assurance-vie : Ils permettent d’épargner pour profiter d’un capital ou d’un rente viagère. Le montant et la périodicité des versements est au libre choix de l’épargnant, pour 8 ans minimum. Il peut s’agir d’un contrat en euros (basé principalement sur l’achat d’obligations) ou d’un contrat en unités de compte (basé sur l’achat d’actions). Il existe aussi des contrats multisupports, mêlant actions et obligations. Attention, l’assurance-vie, si elle est exonérée des droits de succession, est quand même imposée (prélèvements sur intérêts et plus-values, prélèvements sociaux). Il faut aussi prendre en compte les frais d’entrée et de gestion prélevés par l’assureur. Le capital peut être retiré en cas de force majeure.

Si vous optez pour la rente viagère, elle vous sera versée jusqu’à la fin de votre vie. En cas de décès, si vous avez choisi la rente viagère conjoint, c’est alors le conjoint qui bénéficie des versements jusqu’à son décès.

L’épargne d’entreprise

Il existe aussi des solutions collectives : des plans d’épargne complémentaire au sein des entreprises (plan épargne retraite collective dit Perco, plan épargne retraite entreprise dit Pere…). Renseignez-vous pour savoir si votre entreprise a mis en place l’un de ces dispositifs.

L’immobilier locatif

Vous pouvez également investir dans l’immobilier, pour vous garantir le versement d’un loyer mensuel ou une plus-value après revente du bien.


Laissez votre avis