Réforme retraite / Jeudi 24 juin : Manifestation contre les mesures sur la pénibilité

L’association des handicapés de la vie (Fnath) et l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva) ont appelé lundi à participer aux manifestations du jeudi 24 juin contre l’avant-projet de réforme des retraites, pour protester contre les mesures sur la pénibilité.

Le projet de loi du gouvernement prévoit de maintenir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans pour les salariés du secteur privé avec une incapacité d’au moins 20% ayant donné droit à une rente pour maladie professionnelle ou accident du travail.

Sur ce volet pénibilité, le ministre du Travail Eric Woerth a toutefois affirmé être prêt à “aller plus loin dans la réflexion” sur la pénibilité pour voir “si cela peut déboucher sur une amélioration du texte”.

La Fnath explique, dans un communiqué publié lundi, que ces mesures sont “injustes” et que l'”existence même d’un taux pour entrer dans un tel dispositif constitue en soi une aberration”. Elle déplore également que ceux “dont la maladie professionnelle n’est pas reconnue mais qui sont pourtant usés par leur travail” soient exclus.

L’Andeva estime de son côté que ce dispositif ne concernera pas “les salariés qui ont été exposés à des produits cancérogènes et qui ont une espérance de vie réduite, mais pas de traces physiques de cette atteinte”.

La Fnath, qui revendique quelque 200.000 adhérents, défend aussi bien les personnes handicapées de naissance que les victimes d’accidents de la vie (malades) ou du travail.

De son côté, l’Andeva regroupe 22.000 adhérents.

L’intersyndicale (CGT, CFDT, FSU, Unsa, Solidaires, CFTC) a appelé à une journée de grève et de manifestations le 24 juin pour protester contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, qu’elle juge “injuste”.

Paris, 21 juin 2010 (AFP)


Laissez votre avis