Grippe A : Le plan de Luc Chatel pour la rentrée scolaire

Dans un entretien au journal Le Figaro, le 12 août, Luc Chatel a présenté les grandes lignes du plan prévu pour faire face à la Grippe A, à la rentrée scolaire. “Il ne faut ni minimiser, ni dramatiser” la situation, a déclaré le ministre de l’Éducation nationale. Il n’est toutefois “pas question de baisser la garde”, a-t-il insisté, précisant que le Gouvernement est prêt à faire face à une éventuelle pandémie.

Réuni une première fois le 17 juillet dernier, la cellule de crise du ministère a mis au point un plan pour la rentrée afin de préciser les bonnes conduites à tenir en cas de pandémie.

Parmi les mesures prises :
– une brochure de quatre pages (12 millions d’exemplaires) – “Vous informer sur la grippe A (H1-N1) et la scolarité de votre enfant” – sera distribuée à la rentrée ;
– une première circulaire a, d’ores et déjà, été adressée aux recteurs pour déterminer les gestes à adopter en cas de survenance de cas groupés de Grippe A.

Parmi les rendez-vous à venir :

18 août : réunion de la cellule de crise du ministère avec les correspondants académiques : le point de la situation sera fait 15 jours avant la rentrée ;

25 août : communication de Didier Houssin (directeur général de la Santé) devant tous les inspecteurs d’académies et recteurs.

Faut-il fermer les établissements ?
La procédure de fermeture d’école est à l’ordre du jour d’une réunion qui se tenait hier le 12 août, au ministère de l’Intérieur.

En l’état actuel de la situation, “on s’adaptera au cas par cas (…) aucun seuil n’a été fixé pour fermer une école”, a précisé Luc Chatel. Les préfets prendront la décision de fermeture, en concertation avec les directeurs d’établissement, “après examen de la situation épidémiologique nationale et locale.” Une circulaire détaillera les instructions à suivre pour les préfets et les directeurs d’établissements.

Si la pandémie s’avérait totale, “nous sommes prêts à fermer toutes les écoles de France”, a déclaré Luc Chatel. En cas de fermeture généralisée, un plan de continuité pédagogique a été préparé : des programmes éducatifs, allant de la grande section de maternelle au lycée, seront diffusés par France 5, Radio France et sur internet.


Laissez votre avis