Grippe A / Prévention : Comment l’école s’organise face à la menace de la grippe A/H1N1

Comment les établissements scolaires s’organisent face à la menace que représente la grippe A/H1N1, pour informer enseignants, élèves et parents et réagir en cas de contamination.
Dossier réalisé par Catherine FAY de LESTRAC – AFP.

Que fera l’école si des enfants sont malades ?
Un enfant qui présente des symptômes grippaux doit rester chez lui. En classe, un élève ou en enseignant qui semble malade sera isolé dans un local spécifique en attendant de rentrer chez lui ou d’être pris en charge par le médecin traitant.
En cas de “cas groupés” (plusieurs cas), le chef d’établissement doit avertir la Ddass et les autorités académiques, qui préviendront le préfet, représentant de l’Etat dans le département. Celui-ci pourra décider, du jour au lendemain, la fermeture d’une classe, voire d’un établissement, à partir de trois cas apparus dans la même semaine dans une même classe, ou dans des classes différentes ayant des activités partagées, comme la cantine.
La décision éventuelle de fermer tous les établissements du pays serait prise par le centre interministériel de crise (CIC), sur recommandation de la ministre de la Santé.

Combien de temps les classes ou établissements resteront-ils fermés ?
Au moins 6 jours consécutifs. La décision reviendra au préfet. La période de contagiosité, estimée à 7 jours, devra être terminée et les locaux devront avoir été nettoyés entièrement.

Comment s’informer ?
Un dépliant, tiré à 12 millions d’exemplaires, sera distribué aux familles le jour de la rentrée. Des informations actualisées seront publiées régulièrement sur le site www.education.gouv.fr et le site interministériel www.pandemie-grippale.gouv.fr.
Les enseignants vont être informés de la conduite à tenir le jour de la pré-rentrée, mardi 1er septembre. Les élèves recevront à l’école, dans les premiers jours de la rentrée, une information sur les “gestes barrières” pour éviter la contagion

Quels sont ces “gestes barrières”?
Se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier quand on tousse ou éternue, puis le jeter ; éternuer dans le coude pour éviter de propager les microbes avec ses mains ; se laver les mains régulièrement en comptant jusqu’à trente, et utiliser un essuie-mains jetable.
Les syndicats d’enseignants font valoir que certaines écoles sont dotées de peu de lavabos et ne disposent pas de ces essuie-mains.

Si des écoles ou des classes sont fermées, comment faire garder ses enfants?
Le gouvernement ne veut pas mettre en place des modes de garde alternatif, justement pour éviter les regroupements d’enfants qui favoriseraient la contagion.
Les salariés, hommes ou femmes, ont droit à 3 jours par an pour s’occuper d’un enfant malade, mais ne sont pas payés. Ce congé est porté à 5 jours si l’enfant concerné a moins d’un an ou si le salarié assume la charge d’au moins 3 enfants de moins de 16 ans.
Il faudra faire jouer la solidarité, familiale ou de voisinage.

Si l’ensemble des établissements scolaires sont fermés, comment les élèves pourront-ils continuer d’étudier ?
Des programmes pédagogiques seront diffusés quatre jours par semaine à la radio et la télévision: 288 heures, soit 6 heures par jours, sur France Culture et 264 heures sur France 5, soit 5H30 par jour. Ce dispositif est prévu pour une durée de douze semaines.
A partir du collège, des enseignants référents feront le lien entre les élèves et les enseignants devant rester chez eux. Les élèves pourront aussi travailler sur internet sur le site www.academie-en-ligne.fr.


Laissez votre avis