Les médecins généralistes sur le pied de guerre pour une prise en charge efficace de la grippe A

Les médecins généralistes sont mobilisés et s’organisent Premiers producteurs de soins (en moyenne 1 million de personnes par jour), les médecins généralistes prennent en charge les patients jour après jour pour les soigner, prévenir, écouter, suivre et adresser quelles que soient leurs demandes y compris bien sûr celles des personnes grippés.

Depuis le 23 juillet dernier, date à laquelle la prise en charge de la grippe A/H1N1 leur a été officiellement confiée par le Ministre de la santé, les médecins généralistes continuent normalement leur travail en même temps qu’ils s’organisent pour faire face à la pandémie.

Si la grippe A/H1N1 s’apparente aujourd’hui à une grippe d’allure saisonnière, MG France rappelle qu’elle n’en reste pas moins devoir être prise en charge avec le plus grand sérieux dans la mesure où d’éventuelles complications peuvent survenir pour une partie des malades. Souhaitées par MG France, de nombreuses cellules départementales de gestion de la pandémie grippale regroupant médecins généralistes et représentants de l’Etat se sont réunies depuis une semaine pour mettre en oeuvre les circuits d’approvisionnement de matériel et organiser le meilleur système de prise en charge des patients.

Plusieurs éléments doivent encore être améliorés et organisés. MG France, premier syndicat des médecins généralistes, revendique :
– La généralisation du rapprochement des points de délivrance des masques des professionnels (FFP2) des cabinets libéraux sur l’ensemble du territoire (par exemple dans les officines) à l’instar de ce qui a été décidé dans la Drôme ;
– L’organisation d’un accompagnement et de la vaccination des soignants, ainsi que leur suppléance en cas de maladie et la garde de leurs enfants en bas âge (notamment en cas de fermeture des crèches et écoles) ;
– La création à Paris de secteurs de permanence des soins par arrondissements comme dans les autres départements pour faciliter la coopération entre médecins de ville et médecins hospitaliers et répondre au mieux aux besoins de la population. Les réunions se poursuivront tout l’été. MG France veillera à ce que ces mesures aboutissent.


Laissez votre avis