Licenciements / UK : Lloyds Banking supprime encore 200 emplois, cette fois dans l’assurance

La banque britannique Lloyds Banking Group (LBG) a annoncé mardi la suppression de 200 emplois d’ici à fin janvier dans son activité d’assurance générale, portant le total des suppressions d’emplois depuis la fusion dont elle est le produit à 7 500, selon les syndicats.

Dans un communiqué, LBG indique que la réunion des opérations d’assurance de Lloyds TSB et HBOS, les deux banques dont elle est issue, va aboutir à la suppression d’environ 200 emplois, notamment 115 dans le Yorkshire occidental (centre de l’Angleterre) et 50 à Newport, au sud du Pays-de-Galles. “Tous les collègues concernés ont été informés par leur responsable ce matin”, a indiqué le groupe.

LBG n’a pas voulu confirmer que cette annonce portait à 7 500 le nombre de suppressions d’emplois cette année, relevant que c’était “un chiffre avancé par les syndicats, mais qu’elle ne communiquait pas de total”, pour sa part. LBG emploie quelque 140 000 personnes, dont 3 500 dans l’assurance, a cependant indiqué la porte-parole à l’AFP.

Unite, le plus gros syndicat du pays, a attaqué cette nouvelle annonce, qui arrive six jours après le retrait sans explication d’une décision de fermeture de la filiale Cheltenham & Gloucester, annoncée en juin et qui aurait pu toucher jusqu’à 1 660 postes.

Le responsable national Rob MacGregor a évoqué une stratégie sociale “confuse”, “dans laquelle nous n’avons aucune confiance”, a-t-il dit. “Le flot réguliers d’annonces et de suppressions d’emplois détruit le moral du personnel dans cette banque nationalisée, et doit cesser”, a-t-il dit, alors que LBG est en effet détenue à 43% par l’Etat britannique. “Le personnel ne sait pas d’une semaine sur l’autre s’il aura un travail”, a-t-il relevé, invitant le gouvernement “à s’impliquer davantage et à mettre fin à cette piètre gestion de la banque”.

AFP


Laissez votre avis