Assurance habitation : Avec l’été viennent les feux de forêts… et d’habitation

Si votre résidence venait à être touchée par un feu de forêt, votre assurance habitation prend en charge la suite des événements.

Dans le contexte de sécheresse qui sévit actuellement dans plusieurs départements en France, l’Office national des forêts (ONF) alerte sur les risques de feu de forêt. Si votre résidence venait à être touchée par un tel incendie, votre assurance habitation prend en charge la suite des événements.

Les conditions climatiques de ces derniers mois ont conduit les autorités à prendre des mesures contre la sècheresse. De même que ces conditions impactent  les productions agricoles, cet important déficit d’eau assèche fortement la végétation forestière, des habitations étant alors régulièrement sinistrées. C’est alors la « garantie incendie » prévue dans le contrat multirisque habitation qui couvre les dommages.

Le feu de forêt, malgré l’ampleur des dégâts, n’est pas classé comme catastrophe naturelle. L’assuré n’a donc pas à attendre que la commune déclare l’évènement comme tel pour se voir indemnisé sans franchise, si le contrat le prévoit.

Des garanties supplémentaires peuvent être envisagées dans le cas de terrains boisés. A noter que dans le cas où l’incendie proviendrait des suites d’un mauvais entretien de la propriété ou de la réalisation de travaux, la police d’assurance pourrait alors décider de ne pas couvrir les dégâts occasionnés. Si une négligence venait à être constatée par l’assureur, celui-ci pourrait exiger de votre part, et la loi l’y autorise, une franchise pouvant aller jusqu’à 5 000 euros.

Par ailleurs, certaines zones géographiques sont considérées comme particulièrement risquées par le Code des Assurances. Celui-ci prévoit alors des obligations de la part des propriétaires, qu’il est important de bien respecter afin d’être indemnisé. La mairie ou la préfecture vous informeront de ces obligations dans le cadre du Plan de prévention des risques (PPR).


Laissez votre avis