Assurance vie : les taux de rendement 2009 confirme la bonne tenue des fonds euros

La poursuite de la publication, en ce début d’année 2009, des taux de rendement des fonds euros 2009 confirme, en dépit d’une baisse de la performance moyenne, la bonne tenue de l’assurance vie.

Avec une moyenne des taux qui se situe à 4,09 %, les détenteurs de ces contrats devraient y trouver leur compte ; le niveau de rémunération réelle de leur épargne, inflation déduite, devrait se situer, en fonction de la performance des contrats, entre 2,3% et 4 %.

Ces performances, en baisse en moyenne de 0,30 % (base taux 2009 de 96 contrats)  par rapport à 2008, apparaissent dans le contexte actuel, comme satisfaisantes : elles sont très supérieures au taux du livret A, qui plafonne à 1,25 % depuis le mois d’août 2009,  ainsi qu’au taux des emprunts de l’Etat , l’OAT 10 ans, qui surfe depuis plusieurs mois sur la crête des 3,50 %.

La concurrence entre le livret A et l’assurance vie a tourné à l’avantage de cette dernière, incitant d’ailleurs les assureurs à baisser leur taux de rémunération pour 2009 évitant ainsi à certains d’entre eux d’effectuer une ponction sur la PPE, la provision pour participation aux excédents, qui permet de lisser les performances

Ces bons rendement s’expliquent par deux facteurs, la performance des actifs des fonds euros investis principalement en supports obligataires, peu sensibles aux variations à court terme grâce à la présence dans ces actifs d’obligations souscrites dans les années antérieures à des taux largement supérieurs aux taux actuels, et par la souscription à des  emprunts émis par des entreprises du secteur privé offrant de meilleurs rendements que ceux proposés par les obligations émises par l’Etat

La moyenne de 4,07 % % masque cependant écarts de rendement importants entre les différents opérateurs. Ceux qui disposent de contrats avec des niveaux d’encours modestes affichent les plus belles performances à l’exemple de la MACSF,de la Matmut et d’Axeria qui caracolent respectivement à 4,55% , 4,65% et 5,01%, grâce notamment au bon rendement de certaines obligations d’entreprise, alors que les poids lourds de l’assurance-vie comme Groupama subissent une baisse de taux accentué sur leurs contrats dont les rendements s’affichent en deça de la barre des 4 %.

La communication de ces premiers rendements marque la bonne tenue des mutuelles, qui affichent des rendements supérieurs à 4%, et le maintien de l’avantage concurrentiel des contrats proposés en ligne. Avec une rémunération de 4,20% et l’absence de frais sur versement, les contrats type Abivie, Linxea Evolution, Monfinancier Liberté Vie, Epargne Plus, tous gérés par l’assureur ACMN, font partie des contrats parmi les plus performants. Leur rémunération, nette de frais sur versement, est largement supérieure à celle du fonds euro de l’Afer (4,12% desquels il faut déduire les frais sur versement) et meilleure que la performances du fonds euros, Eurossima, diffusé par ING Direct, LinXea Vie, Mes-Placements Vie, Monabanq…

A l’inverse, les fonds euros commercialisés par les banques proposent en général des performances médiocres dont la rendement s’établit en deçà des 3,50% .

Parmi les raisons des contreperformances des contrats d’assurance vie des banques, il est permis de s’interroger sur la finalité de certains arbitrages de gestion tendant à faire en sorte que  l’assurance vie ne vienne pas cannibaliser la collecte des autres supports de placements (livrets, comptes à terme…). Pour vérifier cette hypothèse , il suffira de se reporter à la publication des résultats des contrats d’assurance-vie proposés par les banques gérant un encours important. Il est quand même étonnant que des contrats comme ceux de l’Afer, qui dispose d’un encours d’épargne élevé, arrivent à obtenir des performances supérieures à 4% et ce depuis plusieurs années, alors que la rémunération des contrats des banques disposant d’un encours important a tendance à être inférieure à 4%.

Assurance-vie-les-performances-2009-des-contrats-euros


Laissez votre avis