Assurance-vie : quels taux de rendement pour 2009 ?

Bienheureux les détenteurs d’un contrat d’assurance vie proposant un taux garanti 2009 sur le fond euros ; leur rémunération garantie sera vraisemblablement supérieure aux taux de rendement 2009 qui seront annoncés, dans leur grande majorité, au cours du mois de janvier 2010, voire avant pour quelques francs-tireurs.

En dépit de la crise financière et de la baisse généralisée du rendement des actifs financiers, les assureurs ont servi en 2008 une rémunération qui, rétrospectivement, apparaît généreuse et en décalage par rapport à la conjoncture : 3,90 % en moyenne contre 4,08 % en 2007.

Lors d’un  colloque sur les effets de la crise financière sur le marché de l’assurance l’organisme de contrôle de l’assurance, l’ACAM, a pointé du doigt cet arbitrage en faveur des assurés ne répercutant pas sur eux les effets de la crise au prix d’une dégradation de leur solvabilité.

Autant dire que l’ACAM se montre vigilante et recommande la prudence sur le niveau de rémunération 2009 . Elle n’a pas hésité au cours de l’été dernier à sanctionner 3 opérateurs qui proposaient, sur certains de leurs contrats, des taux minimaux garantis supérieurs au plafond autorisé et/ou pour des durées excessives.

L’annonce des taux 2009, dont certains professionnels situent le niveau moyen autour de 3,5 %, risque de déboucher sur une forte accentuation des conditions de rémunération entre les contrats . les assureurs sont  en effet en dans une situation moins favorable pour puiser dans leur réserve en vue de doper leur taux de rendement  dans une fourchette de 0,2% à 0,4 % %. Touchés par la baisse de valeur de leurs actifs, leur marge de solvablité réglementaire, tout en restant suffisante, s’est dégradée  ce qui signifie en clair que les possibilités de plus-values rapidement réalisables ont fondu comme neige au soleil ;

L’ACAM relève même que « les plus-values latentes ont quasiment disparu à l’échelle du marché, et sont devenues des moins values pour certaines familles (Vie-Mixte, Mutuelles). Il faut certainement s’attendre à des surprises dans la  prochaine campagne de taux qui pourrait du coup se révéler plus favorable pour les banques qui traditionnellement proposent des rémunérations moins favorables que les compagnies d’assurance.


Laissez votre avis