Epargne : Assurance-vie, Livret A, les Français boudent l’épargne

L'assurance-vie enregistre pour le deuxième mois consécutif une collecte nette négative, c'est à dire que les Français ont retiré plus d'argent de ces contrats qu'ils n'en ont versé. Le placement, qui reste le principal placement d'épargne, subit une crise jamais vue depuis 2008.

En octobre, les placements que sont l’assurance-vie et le Livret A ont montré des signes de faiblesse.

L’assurance-vie enregistre pour le deuxième mois consécutif une collecte nette négative, c’est à dire que les Français ont retiré plus d’argent de ces contrats qu’ils n’en ont versé. Le placement, qui reste le principal placement d’épargne, subit une crise jamais vue depuis 2008.

Dans le même temps, le Livret A atteint des niveaux records de collecte avec près de 211,9Mds d’euros déposés depuis le début de l’année. Mais lui aussi a souffert au mois d’octobre d’une certaine morosité et la courbe des dépôts, si elle reste positive, n’en montre pas moins un essouflement.

Les banques proposent plus de Livret A qu’ils ne proposent d’assurance-vie, pour des raisons de réglementations avant tout, ce qui explique une partie de transfert entre les deux supports.
Second point, les babys-boomers arrivent maintenant à la retraite et rachètent en masse leur contrats d’assurance-vie. Ce placement souffre aussi de la mauvaise publicité faite par la volatilité des marchés financiers mais également par les crises sur les dettes souveraines.

Avec une inflation qui pourrait atteindre les 2% sur l’ensemble de l’année, les choix des épargnants sont difficiles à prédire pour les professionnels qui ne s’attendent toutefois pas à un brusque sursaut pour la fin de l’année.


Laissez votre avis