Les orages de grêle des 9 et 10 juin 2014 seront-ils considérés comme des catastrophes naturelles ?

Maxime,

Les annonces du maire de Cognac le 9 juin dans les médias, demandant la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour sa commune, ont eu pour but de tromper de nombreux Français. En effet, maintes préfectures, et en particulier celle d'Indre-et-Loire, ont tenu à rappeler que "la procédure de catastrophe naturelle n'intervient pas pour les dégâts provoqués par le vent ou la grêle" car ces deux formes d'intempéries sont directement couvertes par l'assurance multirisque habitation. En effet, relèvent du régime catastrophe naturelle uniquement les risques jugés non assurables (évènements climatiques de forte intensité). La grêle, elle, est considérée assurable et détient à cet effet sa propre garantie "tempête, neige, grêle".

Je suis donc au regrêt de vous apprendre, Maxime, qu'en étant détenteur d'une couverture au tiers pour votre auto, vous ne serez pas indemnisé des dégâts causés par l'orage de grêle.



un commentaire sur “Les orages de grêle des 9 et 10 juin 2014 seront-ils considérés comme des catastrophes naturelles ?”

  • Emmanuel F Vues :

    Bonjour,
    Ma situation est quasi identique mais j’y perds tout de même mon latin. J’ai une Multirisque Habitation. J’ai une assurance Tiers Vol Incendie pour ma voiture et dans les clauses, je lis que je suis couvert entre autre pour ; Catastrophes Naturelles (Franchise légale), Catastrophes Technologique, Incendie, Attentat, Tempête (230 euros de Franchise).
    Je réside en Vendée mais j’étais en Belgique lorsque la pluie de grêlons s’est abattue sur la Ville de Ciney. (NAMUR) le 09 juin dernier et vers 01h30. Capot, toit et hayon arrière sont criblés d’impact. J’ai dans les deux jours suivant informé mon assurance. En réponse, on m’a signalé que je n’étais pas couvert pour la grêle ! Je le suis pour d’éventuelles catastrophes naturelles, Tempête et attentat entre autre, alors que l’on a bien moins de risque de se trouver dans un attentat que sous une colère climatique quelconque mais non, je ne suis pas couvert pour la grêle ! Invraisemblable!?, me dis-je.
    Qu’Est-ce qui est exactement considéré comme tempête ? et comme Catastrophes Naturelles ? car en parcourant différents sites, il y a finalement trop à lire, je m’emmêle les pinceaux, je perds un temps considérable et en ressort dans le flou complet.
    J’ai revu mon assureur et il me confirme que je ne suis pas assuré pour la grêle. Je dois souscrire la Formule « Equilibre » (Matmut) ce qui vaut une centaine d’euro en plus par an. Après quelques minutes de réflexion j’ai signé.
    Néanmoins tout cela me paraît fort compliqué. Catastrophes Naturelles…, Tempêtes…, et avec la nouvelle formule, je vois ajouté : Evènements Naturels. Cela concerne…la grêle. Pourquoi tant de chichis ???
    Je suis originaire de Belgique et durant plus de 25 ans j’ai été assuré avec la tiers (Vol Incendie et Bris de glace aux Assurances Fédérales. Hé bien là, pas de chipoterie avec pleins d’appellations qui embrouille l’assuré. J’ai eu deux sinistres relatifs à de la grêle en l’espace de 10 ans d’intervalle, j’ai aussi et malheureusement heurté un Chevreuil. Pour ces dégâts (Dû à la force de la nature) pas de complications ; un constat, un expert et la réparation assurée.
    Je ne comprends pas pourquoi il faut souscrire une formule « plus chère » afin d’être assuré pour la grêle ? Est-ce que ce déchainement climatique arrive trop souvent, ou du moins que le risque potentiel est trop élevé et que es assureurs risque de perdre trop d’argent … ?

    Bon courage à toutes et tous. Cordialement ; E. F. Challans – Vendée

Laissez votre avis