Ma voiture a été vandalisée mais mon assureur refuse de le reconnaître, que faire ?

Bonjour,

Dans le cas de vandalisme auto, il peut effectivement arriver que des divergences d'interprétation opposent assureur, expert et assuré. Le mieux que nous pouvons vous conseiller dans le cas présent est de faire appel à un expert d'assuré pour qu'il vous délivre sa propre analyse du sinistre.

A la différence d'un expert d'assurance qui travaille pour les compagnies, un expert d'assuré est indépendant et œuvre essentiellement pour les automobilistes. Son rôle étant d'entreprendre une double expertise d'un préjudice sujet à litige. Sachez de plus que, percevant en guise de rémunération 10% de l'indemnisation que vous recevrez, il est tout à son intérêt de vous faire acceder au dédommagement le plus avantageux pour vous et pour lui.

Vous pourrez aisément trouver un expert d'assuré en naviguant sur internet, de nombreuses bases de données et fédérations les recensent par territoires géographiques et spécialisations.



2 commentaires sur

  • BCA Expertise Vues :

    En cas de divergence, la première chose à faire est de se rapprocher de l’expert qui a procédé à l’expertise de son véhicule afin de vérifier que ce dernier avait bien tous les éléments à sa disposition avant de prendre position. Il peut même être utile de procéder à une reconstitution sur le lieu de découverte du sinistre afin de mieux appréhender la situation du sinistre.

    Si l’expert maintient ses conclusions, l’assurée peut alors demander une nouvelle expertise à un nouvel expert. Pour choisir un expert, il suffit de consulter la liste nationale des experts qui est disponible sur le site de la sécurité routière et d’en contacter un au plus près de votre domicile. Inutile de choisir spécialement un expert « d’assuré » car tous les experts inscrits sur la liste nationale sont agréés par le ministère de l’intérieur après avoir apporté toutes les garanties de compétence et d’indépendance

  • BCA Expertise Vues :

    En cas de divergence, la première chose à faire est de se rapprocher de l’expert qui a procédé à l’expertise de son véhicule afin de vérifier que ce dernier avait bien tous les éléments à sa disposition avant de prendre position. Il peut même être utile de procéder à une reconstitution sur le lieu de découverte du sinistre afin de mieux appréhender la situation du sinistre.

    Si l’expert maintient ses conclusions, l’assurée peut alors demander une nouvelle expertise à un nouvel expert. Pour choisir un expert, il suffit de consulter la liste nationale des experts qui est disponible sur le site de la sécurité routière et d’en contacter un au plus près de votre domicile. Inutile de choisir spécialement un expert « d’assuré » car tous les experts inscrits sur la liste nationale sont agréés par le ministère de l’intérieur après avoir apporté toutes les garanties de compétence et d’indépendance.

Laissez votre avis