Est-il possible d’avoir la Sécurité sociale comme unique interlocuteur santé ?

Camille,

Effectivement, il est indéniable que les choses s'en retrouveraient bien plus simplifiées.

Malheureusement, le fonctionnement actuel de notre Sécurité sociale ne permet pas ce genre d'alternative, que de choisir également l'Assurance maladie en tant qu'organisme complémentaire. Pourquoi ? Car cela dénaturerait tout simplement la dimension universelle et "gratuite" du dispositif.

Aujourd'hui, moyennant une petite cotisation mensuelle prélevée sur le revenu de chaque Français, chacun a droit d’accéder équitablement au même système de soins. Mais les frais de santé coutent cher et l'Assurance maladie ne peut pas assumer l'intégralité des dépenses "non immédiates" de chacun (optique, dentaire...). D'où le recours à un organisme complémentaire selon ses propres besoins.

Il est vrai cela dit que les bénéficiaires de la CMU-C, couverture maladie universelle complémentaire, eux, ont droit à cette protection émanant également de l'Assurance maladie. Ils n'ont donc qu'un seul interlocuteur dédié. Un avantage qui ne provient toutefois pas d'un choix, le dispositif de la CMU-C a été mis en place pour permettre aux populations à faibles revenus de pouvoir également disposer d'un semblant d'assurance privée pour préserver efficacement leur santé. N'ayant pas les moyens de s'en financer une, l’État a du songer à des solutions. D’où cette couverture palliative.



Laissez votre avis