Que faire en cas d’IPP (Incapacité Permanente Partielle) après un accident du travail ?

Bonjour,

Vous devez tout d’abord vous rapprocher de la CPAM (Caisse primaire d’assurance-maladie) de votre région afin de consulter un médecin conseil de la Sécurité sociale.

Ce dernier établira votre taux d’IPP (Incapacité Permanente Partielle) en tenant compte de la nature de votre infirmité, de votre âge, de votre état général ainsi que de vos qualifications professionnelles.

En fonction de ce taux, vous pourrez bénéficier, de la part de la CPAM, d’une indemnisation sous forme d’indemnité en capital ou de rente viagère.

La CPAM fixe le taux d’IPP définitive après avis de son médecin-conseil et dans certains cas, du médecin du travail (notamment lorsque l'incapacité permanente est susceptible de rendre le salarié inapte à l'exercice de sa profession).

Le salarié et son employeur sont informés et peuvent demander communication de l’avis du médecin conseil dans les 10 jours suivant la notification de la décision.

 Vous pouvez également consulter notre fiche pratique sur le sujet pour plus de précisions.



Laissez votre avis