Le rendement de mon contrat d’assurance-vie sera t-il impacté par la dette grecque ?

Bonjour Elisa,

La décision de l’Union Européenne de déprécier de 70 % de la valeur des obligations souveraines émises par la Grèce a un impact direct sur les assureurs français ayant investi dans la dette du pays.

Selon le cabinet Facts & Figures, l’exposition des assureurs français à la datte grecque est variable selon les choix opérés par les différents acteurs. Cependant, le coût de la restructuration de la dette souveraine a été de 30 centimes en moyenne par contrat.

De nombreux assureurs vie étaient peur exposés à la datte grecque : Cardif Assurance Vie, de Sogécap, d’Allianz Vie, d’Aviva Vie, de Suravenir, de Mutavie, de MACSF Epargne Retraite, d’HSBC Assurance Vie, de Swiss Life Assurance et Patrimoine, de Neuflize Vie, d’Antarius et de Parnasse MAIF.
Les dépréciations grecques ont pesé au maximum 23 centimes de rendement pour ces opérateurs.

CNP Assurances, AXA France Vie et les ACM Vie avaient une exposition un peu plus important sur la Grèce tout en restant raisonnable.

Ceratins en revanche, avaient investis lourdement dans la dette du pays : Prédica (avec 266 centimes de coût en termes de rendement), de Groupama Gan Vie (335 centimes) et de MAAF Vie (181 centimes).
Si l’on compte ces acteurs plus exposés que les précédents, le coût moyen monte à 95 centimes de rendement par contrat.



Laissez votre avis