Auto / Prévention : Quelles sont les règles de conduite en Europe ?

Lorsque vous voyager en Europe en voiture, il est important de connaitre les règles de conduite de chaque pays traversé. Il est également impératif de savoir quoi faire en cas d’accident.

Respecter les règles en vigueur dans chaque pays

Permis de conduire

– Avec le permis de conduire français, vous avec l’autorisation de circuler dans tous les états de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen.

Vitesse

– Les vitesses maximales tolérées sont annoncées aux frontières de chaque pays.
– En Allemagne, si la vitesse est libre sur certaines portions d’autoroute, il est conseillé de se limiter. D’importantes et nombreuses zones de travaux, des pluies torrentielles soudaines et du brouillard peuvent provoquer de brusques ralentissements et des accidents très graves.

Alcool au volant

– En Hongrie, Russie, Pologne, République tchèque et Slovaquie, le taux d’alcool requis pour conduire est de 0 g/l.

Sécurité

– Le port de la ceinture à l’avant et à l’arrière est obligatoire dans la majorité des pays d’Europe.
– En Espagne, il est obligatoire de posséder deux triangles de signalisation et un gilet réfléchissant par passager.
– En Espagne, le casque à vélo est obligatoire en dehors des zones urbaines.

Conduite à gauche

– Au Royaume-Uni et en Irlande, on roule à gauche.
– Aux carrefours, un stop ou des lignes peintes sur la chaussée indiquent qui a la priorité.
– Les ronds-points sont à prendre dans le sens des aiguilles d’une montre, la priorité est à droite et les automobilistes déjà engagés sont prioritaires.
– Les véhicules tractant une caravane ou une remorque de plus de 254 kg sont limités à 81 km/h sur route et 96 km/h sur autoroute.

Que faire en cas d’accident de la route à l’étranger ?

Rédaction du constat amiable

– En cas d’accident, utiliser le “constat amiable” français.
– Réduire les délais d’indemnisation en reportant le numéro d’immatriculation du véhicule de l’autre automobiliste (avec celui du tracteur s’il s’agit d’un semi-remorque), le nom et le numéro de police de son assurance.
– Indiquer les coordonnées des témoins éventuels.
– Noter les dommages matériels “sous réserve d’expertise”, et vérifier les indications portées par le tiers concernant son véhicule.
– En cas de situation litigieuse, prendre des photos faisant apparaître la signalisation routière.

Couverture santé

– La carte européenne d’assurance maladie est individuelle, gratuite et valable un an.
– Elle permet d’obtenir le remboursement des soins médicalement nécessaires pendant un séjour en Europe.
– Pour l’obtenir, adressez-vous à votre Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

Source : maif.fr


Laissez votre avis