Neige et verglas : Adapter sa conduite aux dangers de l’hiver

En hiver, quand la neige et le verglas rendent les routes difficilement praticables et particulièrement dangereuses, pour éviter tout accident ou rester bloqué sur un axe, mieux vaut être informé et préparé.

Avant de partir, renseignez-vous sur les conditions de conduite, sur les conditions de trafic et sur la météo

Les « conditions de conduite »
Annoncées par les exploitants et les gestionnaires routiers, généralement reprises par les médias, elles reflètent le degré des difficultés de circulation que vous allez rencontrer du seul fait de la présence de neige ou de verglas :
– conditions de conduite délicates : du verglas localisé ou de la neige en faible épaisseur rendent les routes particulièrement dangereuses. Il faut être très vigilant ;
– conditions de conduite difficiles : du verglas ou de la neige généralisée risquent de bloquer le trafic. Il convient de différer son déplacement ;
– conditions de conduite impossibles : des conditions météorologiques très dures, voire exceptionnelles, rendent la circulation impossible. Il ne faut pas partir.

La carte de vigilance de Météo France
Consultable sur www.meteo.fr, cette carte précise les dangers météorologiques potentiels dans les 24 heures à venir : en cas de vigilance orange neige-verglas, les risques d’accidents sont accrus. En cas de vigilance rouge neige-verglas, l’ensemble du réseau routier risque de devenir impraticable.

Les conditions de trafic
– Pour l’ensemble du réseau routier national , consultez le site www.bison-fute.gouv.fr ou la version mobile m-bison.fute.gouv.fr
– Pour les autoroutes concédées, consultez le site www.autoroutes.fr.
– Pour les autoroutes non concédées et les routes nationales, connectez-vous au réseau des DIR (Direction interdépartementale des routes) et de la DIRIF (Direction des routes en Île-deFrance).


Laissez votre avis