Assurance et prévention : combien coûtent les secours en mer ?

Suivant les moyens matériels et humains engagés, les secours en mer ne sont pas toujours gratuits. En fonction des circonstances, certaines assurances peuvent prendre en charge tout ou partie d’un sauvetage.

Sauvetage en mer : combien ça coûte ?

Pour les sauvetages intervenant dans la bande des 500 mètres bordant les plages, les secours sont :

– gratuits ;
– assurés très souvent par des sauveteurs qui occupent les postes de secours des plages surveillées.

Pour les sauvetages intervenant au-delà de la bande des 500 mètres et jusqu’à 20 milles nautiques (37 km), les secours sont :

– gratuits pour une personne physique ;
– payants pour une embarcation.

La plupart du temps, les sauvetages au-delà de la bande des 500 mètres peuvent être effectués par :

– La SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) ;
– la Marine Nationale ;
– la Sécurité Civile,
– les services de Douanes ;
– la Gendarmerie Nationale ;
– les Affaires Maritimes ;
– l’Armée de l’air ;
– les CRS (Compagnie républicaine de sécurité) ou MNS (Maitres nageurs sauveteurs) installés aux postes de plage ;
– les Sapeurs Pompiers.

Bon à savoir : Selon les affaires maritimes, “Aucune rémunération ne peut être demandée au titre du sauvetage des personnes”.

Secours payants

En règle générale, le sauvetage aux embarcations reste gratuit tant que la sortie d’un bateau de secours n’est pas nécessaire.

Plus les moyens de secours (nautiques ou aériens) engagés sont importants, plus la facture sera ensuite élevée :

– Rapatriement d’une planche à voile : 90 euros en moyenne ;
– rapatriement d’un nageur à la dérive : 100 euros en moyenne pour la sortie d’un scooter des mers ;
– remorquage d’une embarcation : entre 110 et 260 euros pour l’heure d’utilisation d’une vedette ;
– remorquage d’une embarcation : entre 275 et 395 euros pour l’heure de canot par tous les temps ;
– recherche et sauvetage d’un véliplanchiste ou d’un baigneur surprises par la marée : 3.600 euros en moyenne pour l’heure de vol d’un hélicoptère de la Marine nationale ou de la Sécurité civile ;
– recherche d’un voilier disparu ou d’une personne noyée : 7.100 euros en moyenne l’heure de survol en avion Falcon de la Marine Nationale.

Assurance et assistance

Comme à la montagne, certains frais de recherche ou de secours ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et sont donc à la charge des victimes ou de leurs familles.

Certains contrats d’assurances ou d’assistance, voire des garanties complémentaires ou les options de certaines cartes bancaires peuvent prendre en charge tout ou partie de ces frais de recherche et de secours en mer :

– Assurance navigation et plaisance ;
– Assurance Responsabilité Civile ;
– Assurance Individuelle Accident ;
– Assurance loisirs et activité sportives (planche à voile, surf, scooter des mer, etc) ;
– Assurances voyages ;
– Garanties “secours en mer”
– Assurances comprise dans certaines licences sportives ;
– Assurances scolaires ou extra-scolaire ;

Suivant les contrats, des plafonds maximales de prise en charge existent et peuvent s’étaler de 500 à 5.000 euros par personne.

Attention : En fonction de la réglementation ou les consignes de sécurité en vigueur au moment de votre sauvetage (baignade interdite, interdiction de pratiquer des activités nautiques, arrêté préfectorale interdisant la navigation, etc), et s’il est prouvé que vous n’avez pas respecté les consignes de sécurité, certains contrats pourront refuser de couvrir tout ou parte de vos frais de secours ou d’indemniser vos éventuels préjudices physiques ou matériels. Il est donc important de bien lire votre contrat d’assurance.


un commentaire sur “Assurance et prévention : combien coûtent les secours en mer ?”

  • […] Suivant les moyens matériels et humains engagés, les secours en mer ne sont pas toujours gratuits. En fonction des circonstances, certaines assurances peuv – News Assurances.  […]

Laissez votre avis