Assurance auto au tiers : ce qui n’est pas couvert

L’assurance auto au tiers est le minimum légal obligatoire pour conduire un véhicule. Moins chère, elle couvre également moins bien.

L’assurance au tiers comprend l’essentiel de base au sein de sa prise en charge. Elle est fortement conseillée pour les voitures anciennes ou abîmées par l’usure dont la valeur ne dépasserait pas 3 000 euros.

On retrouve dans l’assurance au tiers la responsabilité civile pour tout accident causé à autrui, qui peut être accompagnée d’une garantie bris de glace, assistance ou protection juridique.

Elle constitue certes un avantage financier pour un assuré qui ne possède pas les moyens nécessaires à une plus ample couverture, mais elle est également moins efficace.

Ce qu’elle ne couvre pas

– Le vol
– L’incendie
– Le vandalisme
– La détérioration des accessoires de la voiture
– Les dégâts accidentels que le conducteur soit responsable ou non
– Renversement ou chute du véhicule
– Événements climatiques
– La dégradation due aux catastrophes naturelles
– Prêt de voiture

De plus, l’assurance auto au tiers, comparée à l’assurance tous risques, expose à des délais d’attente de remboursement plus longs.


Laissez votre avis