Assurance auto : Le bonus-malus du conducteur secondaire

Nombreux sont les seconds conducteurs a s’interroger sur leur coefficient bonus-malus sachant qu’ils utilisent le véhicule assuré que de façon irrégulière. Halte cependant aux idées reçues, le bonus-malus n’est pas attribué à un conducteur mais à un contrat d’assurance.

Nommé techniquement coefficient de réduction-majoration (CRM), le système de bonus-malus est un dispositif équilibrant la prime (tarif) d’une assurance auto d’un conducteur auto fonction des accidents causés sur la route au cours d’une année. Plus automobiliste est irréprochable, plus il cumule du bonus, et moins le prix de son assurance sera cher l’année d’après. En revanche, si le conducteur est dangereux et engendre des accidents, il accroîtra son malus et sa prime d’assurance sera plus élevée.

Le bonus-malus est exprimé en chiffre ou pourcentage, visible sur le relevé d’information personnel, éditable par l’assureur.

La question du conducteur secondaire

Contrairement aux idées colportées, le bonus malus n’est rattaché ni à un véhicule ni à un conducteur, mais à un contrat d’assurance. Tous les conducteurs présents au contrat sont accrédités du même coefficient de réduction-majoration. Ainsi, si un conducteur secondaire cause un accident, il recevra du malus qui se répercutera sur le conducteur principal.

Un détail d’importance est à bien dissocié. En règle général, les conducteurs secondaires sont les enfants des parents automobilistes. Ils commencent à conduire sous le contrat d’assurance de leur famille et n’ont encore jamais eu d’assurance en leur nom propre. Dans cette mesure, lorsqu’ils voudront souscrire leur propre assurance, ils repartiront obligatoirement du bonus malus de base, soit 1. Ils ne peuvent en aucun cas repartir avec le bonus malus qui a récompensé pendant des années la conduite de leurs parents expérimentés.

Attention de ne pas confondre conducteur secondaire et conducteur occasionnel. Ce dernier n’étant pas inscrit dans le contrat d’assurance, il n’est pas associé au bonus-malus du conducteur principal.

A lire également :

– Calculer le bonus-malus de son assurance auto
– Assurance auto : quelle couverture pour les conducteurs malussés ?
– Assurance auto: fonctionnement du relevé d’informations


Laissez votre avis