Assurance auto : Quelles démarches pour un animal sauvage percuté?

Il arrive parfois de percuter un animal sauvage traversant la voie de circulation. L’assurance auto avec la garantie « tous risques » vous permet de couvrir cet accident. En revanche, si vous avez une garantie dite « au tiers », vous n’êtes pas protégé contre ce type d’accident.

Contacter la gendarmerie ou la police nationale

La gendarmerie se rendra sur les lieux de l’accident afin de constater le sinistre et vérifier qu’il s’agit bien d’un animal sauvage.

Collecter une preuve de l’accident sur le lieu du sinistre

La police procédera à une enquête et consignera les preuves de l’accident. Les pièces faisant office de preuve sont des photos du lieu de l’accident, de l’animal, de la voiture, ainsi que les coordonnées d’un éventuel témoin.

Le fonds de garantie

Le Fonds de garantie dédommage les dégâts corporels, et les dégâts matériels si l’animal est identifiable. Si l’animal possède un propriétaire le Fonds de garantie n’entre pas en jeu.

Si l’animal touché prend la fuite, il est alors non identifiable. Les dégâts matériels ne seront alors indemnisés que si et seulement si le conducteur ou les occupants décèdent ou sont victimes de blessures graves.

Un délai de 5 jours pour prévenir son assureur

Après une collision, l’automobiliste doit en informer son assureur dans les 5 jours suivant l’accident.

Les indemnisations de l’ assureur

Si vous avez souscrit à une assurance auto au tiers, le fonds de garantie dédommage les dégâts matériels du véhicule à concurrence d’un montant plafonné à 1M d’euros. Si votre véhicule quitte la route et finit dans le fossé en essayant d’éviter un animal, les règles ordinaires de responsabilité s’appliquent.


Laissez votre avis