Auto / Moto : Quelle assurance pour participer à des courses ou des rallyes ?

Un conducteur d’auto ou de moto qui souhaite participer à des courses ou des rallyes par loisir doit souscrire une assurance spécifique. L’assurance habituelle de son véhicule ne pourra le couvrir dans ce cadre particulier en raison des risques élevés de dommages.

Les compétitions, courses et rallyes sont des exclusions classiques des contrats d’assurance auto ou moto. Ainsi, un conducteur mal informé ou qui braverait la réglementation se verrait dans l’obligation de financer seuls les dégâts s’il devait en provoquer ou en subir. L’exclusion concerne en effet les dégradations et collisions, mais également la responsabilité civile du conducteur. Elle ne pourra fonctionner si l’assuré cause du tort à une autre personne.

La raison pour laquelle les courses et autres sports mécaniques sont exclus des contrats normaux est simple. L’assuré est tarifé en fonction d’un nombre de risques pour un usage urbain, rural ou professionnel. Les compétitions impliquant une vitesse accrue, une poussée à leurs paroxysmes des capacités du véhicule et une compétition, les dangers sont nombreux. Ces risques multipliés n’entrent pas dans la solution d’assurance vendue à la base au conducteur.

Quelle assurance souscrire ?

L’assuré peut se diriger vers plusieurs possibilités, selon le type de course auquel il souhaite participer. En particulier si cela se révèle régulier.

L’assurance fournie par la licence du sport mécanique

Selon le sport mécanique choisi, ou s’il fait parti d’une fédération ou d’une ligue, le conducteur peut se voir directement proposé une assurance, totalement en adéquation avec la pratique et les risques encourus.

L’ajout d’une clause au sein de l’assurance classique

En discutant avec son assureur des différentes options qu’il possède, un conducteur peut se voir proposer l’ajout d’une clause ou d’un avenant à son contrat classique intégrant la pratique de courses ou rallyes. Une surprime sera alors appliquée.

Une assurance individuelle spécifique

Dans le cas où aucune des solutions précédentes ne lui serait accessible, le conducteur peut toujours se tourner vers la souscription d’une assurance spécifique couvrant et garantissant directement les risques auxquels il s’expose dans ses compétitions.

Attention d’englober dans la liste des garanties les trajets aller et retour, ou à l’étranger, pour se rendre sur les lieux de courses.


Laissez votre avis