Les démarches à faire en cas de vol de voiture

Quand une voiture est volée, son propriétaire est généralement en état de choc. Pourtant, il faut reprendre vite ses esprits car il faudrait accomplir les démarches suivantes, afin d’au moins s’assurer d’une meilleure indemnisation.

Effectuer les démarches
Déposer une plainte Dès le constat du vol de votre voiture, vous devez faire un dépôt de plainte dans les 24 heures, au commissariat de police ou à la gendarmerie. Un récépissé vous sera remis ou une copie du procès verbal de plainte au cas où vous avez déposé une plainte contre X. Ainsi, vous êtes dégagé de toute responsabilité si votre voiture volée est impliquée dans un incident. Faire une déclaration à l’assurance Ensuite, signalez le vol de votre voiture dans les 48 heures (jours ouvrés) à votre compagnie d’assurance en lui transmettant un exemplaire du récépissé ou du procès verbal de plainte. À noter que l’assureur pourrait refuser de vous indemniser si le délai de déclaration n’est pas respecté. On peut déclarer un vol de voiture à l’assurance par téléphone, par lettre recommandée ou à l’agence. Il faut déclarer le vol même si votre contrat d’assurance ne prend pas en charge le vol, pour vous dégager de toute responsabilité en cas d’incident.

Votre indemnisation
Si l’on retrouve votre voiture avant le délai, généralement 30 jours à partir de la déclaration, vous devez récupérer le véhicule tel qu’il est. Si la voiture a subi des dommages, la compagnie d’assurance prendra en charge le coût de la réparation suivant la valeur du contrat et en tenant probablement compte d’une franchise. Cependant, il faut que vous prouviez qu’il y a eu tentative de vol (contacts électriques manipulés, antivol forcé…). Si vous n’avez pas de preuves d’effraction, apportez des expertises et/ou des témoignages pour être sûr d’obtenir une indemnisation de la part de la compagnie d’assurance. Cette dernière doit également prendre en charge les frais de dépannage, de fourrière, entre autres, nécessaires pour récupérer le véhicule, à condition de fournir des justificatifs ou si l’assurance a donné son accord au préalable par écrit. Si le véhicule est retrouvé après les 30 jours de délai, vous pouvez conserver l’indemnisation si vous cédez la voiture à l’assurance qui la mettra à la revente, ou de la reprendre et de rembourser l’indemnité. Au cas où l’on ne retrouve pas votre voiture, l’assurance vous versera une indemnisation estimée par un expert, à condition de lui remettre la carte grise et les clés. À noter que vous n’aurez pas d’indemnité si vous n’vez pas les clés de la voiture.


Laissez votre avis