Qu’est ce que l’assistance dépannage – accident pour l’auto et la moto ?

Lors d’un accident matériel ou d’une panne avec son véhicule, la plupart des compagnies d’assurance ou des constructeurs automobiles proposent des services d’assistance.

Lors d’un accident matériel ou d’une panne avec son véhicule, la plupart des compagnies d’assurance ou des constructeurs (automobiles, motos, camions…) proposent des services d’assistance pour venir en aide à un conducteur en difficulté.

Définition
L’assistance fournit des services à l’assuré.
L’assistance pour les véhicules est une garantie optionnelle des contrats d’assurance pour les véhicules à moteur. Elle permet la mise en place d’une aide médicale et technique à n’importe quel moment et quel que soit l’endroit dans le monde. Ce sont des sociétés d’assistance – et non des assureurs – qui assurent le service de ces prestations, après avoir vérifié l’existence de la garantie.

Ce qu’elle couvre
L’assistance pour véhicules peut couvrir le véhicule et les passagers. En ce qui concerne le véhicule, elle permet d’être dépanné et remorqué en cas de panne ou d’accident. De nombreux contrats comprennent aussi l’envoi de pièces détachées, les frais d’hébergement pendant la durée de la réparation ou de conduite à destination, les frais de récupération du véhicule et le paiement d’une caution à l’étranger.

L’assistance aux passagers inclut généralement le rapatriement en cas d’accident ou de maladie, le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger ou encore le rapatriement du corps en cas de décès.

Pour prétendre aux prestations d’assistance, il faut :
– Que la situation entre dans le cadre des sinistres garantis ;
– Être muni de son numéro de contrat d’assurance auto ou d’assistance ;
– Vérifier s’il existe une franchise kilométrique en cas de panne et si les services d’assistance s’appliquent bien dans les zones traversées (notamment à l’étranger).

De plus l’assuré doit :
– Appeler les services de secours en cas de panne ou d’accident sur autoroute, comme l’exige la loi, grâce aux bornes disposées sur la bande d’arrêt d’urgence. Aucun service d’assistance ne peut intervenir sur autoroutes ;
– Les services d’assistance ne peuvent en aucun cas se substituer aux secours d’urgence (pompier, police ou gendarmerie).

Les exclusions
Dans la plupart des cas, l’assistance automobile ne prend pas en charge les pannes à répétition, les pannes d’essence, les erreurs de carburant, la crevaison des pneus ou la perte des clefs du véhicule. L’indemnisation du péage et du carburant n’est pas comprise dans les services d’assistance.

Attention, il est vivement conseillé de ne pas engager de frais de réparation ou de remorquage avant d’avoir établi un plan d’assistance, sous peine de ne pas être remboursé, ni pris en charge. Assisteur et conducteur doivent d’abord tomber d’accord sur les moyens et la nature d’une éventuelle aide (en fonction des garanties du contrat).

Enfin, les prestations d’assistance ne jouent que lorsque le conducteur est titulaire d’un permis de conduire valide. Si un automobiliste conduit sous l’emprise d’un état alcoolique ou s’il a consommé des stupéfiants, les garanties du contrat ne joueront pas.

Cas particuliers
Certains contrats d’assistance donnent droit à des prestations de service à la suite d’un vol, d’une tentative de vol, d’un bris de glace ou d’actes de vandalisme. Il existe également des services d’ « e-assistance » qui permettent d’être directement géolocalisés grâce à un téléphone portable ou un GPS et d’être dépanné ou remorqué plus rapidement.


2 commentaires sur

Laissez votre avis