Remboursement d’une voiture en cas de vandalisme

En cas de vandalisme, votre voiture sera remboursée en fonction du dommage et des garanties que vous avez souscrites à la signature de votre contrat.

Avant d’informer votre assureur du vandalisme dont a été sujet votre voiture, la première démarche à faire est de porter plainte auprès d’un poste de police. Aucun détail de l’infraction ne devra être omis, en particulier le lieu où les dommages sont survenus, cela pourra jouer de façon positive sur votre remboursement.

Contactez ensuite votre assureur pour lui rapporter les faits et lancer la procédure d’indemnisation.

Les garanties

Si l’auteur du méfait n’est pas identifié, seules deux garanties peuvent vous permettre un remboursement. Prenez garde à soustraire le montant de la franchise de votre indemnisation, selon les termes de votre contrat d’assurance.

La garantie “incendie”

Si votre voiture a été partiellement ou intégralement brulée, ce sera la garantie “incendie” qui fonctionnera. Elle n’est pas obligatoire au sein d’une assurance auto, vérifiez donc bien que vous l’ayez contracté.

La garantie “vandalisme”

Pour tout autre acte de vandalisme tel que des rayures, de la tôle froissée, des rétroviseurs cassés, ce sera la garantie “vandalisme” qui permettra l’indemnisation. Si vous avez souscrit une assurance au tiers, elle est facultative et en option. Elle est par contre incluse dans l’assurance tous risque.

Si l’auteur est identifié

Grâce à votre dépôt de plainte, le responsable du vandalisme peut être retrouvé. Auquel cas, votre compagnie d’assurances pourra se retourner contre lui afin d’exiger remboursement des dommages. C’est un tribunal qui fixera le montant des réparations.

La voiture était garée dans un parking surveillé

Si votre voiture était stationnée dans un parking public ou privé avec système de sécurité, votre assurance ou vous même, pouvez entamer un recours contre la compagnie de surveillance pour négligence.

Un accord à l’amiable pourra vous garantir réparation financière des dommages. Auquel cas, c’est un tribunal qui statuera sur l’implication de la compagnie de sécurité et qui chiffrera le montant des réparations.


Laissez votre avis