Comment souscrire une assurance dépendance ?

De lecture complexe, les contrats d’assurance dépendance sont souvent mal appréhendés. Il convient de ne pas agir à la hâte et de se renseigner avec précision avant d’apposer la moindre signature.

Assurance individuelle privée et payante, l’assurance dépendance est destinée à couvrir la perte d’autonomie de personnes atteignant un certain âge mur. Elle finance le recours à une aide à domicile, l’achat de matériel d’accessibilité adapté ou la location d’une chambre en résidence médicalisé quand la retraite et la part sécurité sociale ne parviennent pas à en assumer le coût.

Un contrat d’assurance dépendance peut être souscrit auprès de plusieurs organismes : compagnie d’assurance, mutuelles d’assurance, bancassureurs, mutuelles de santé ou instituts de prévoyance.

Deux produits sont alors proposés : le contrat “a fonds perdus” ou le contrat “épargne / garantie dépendance”.

Le contrat “à fonds perdus”, moyennant une cotisation viagère, permet de recevoir une rente mensuelle ou un capital unique lorsque la dépendance apparaît. Le contrat “épargne / garantie dépendance”, affilié à l’assurance-vie, offre la possibilité de se constituer un filet de sécurité gonflé par des intérêts et utilisable au bout de 10 à 20 ans.

Les points clés avant de s’engager

– La couverture de la dépendance

La garantie peut couvrir soit une dépendance partielle, soit totale, soit les deux types combinés. Attention à ne pas s’orienter vers une garantie dépendance partielle en raison de son faible coût. Si un état peut rester stationnaire de longues années durant, il peut également vite évoluer et se détériorer. La couverture jumelée se révèle donc en général la plus sécuritaire.

– État de santé

L’assureur impose un rendez-vous médical obligatoire dans le but de catégoriser selon plusieurs normes la nature de la future dépendance. Le contrat est ensuite élaboré selon les conclusions. Une santé fragile et défaillante fait souvent l’objet de prestations restreintes, de surprimes voire même de refus de prise en charge. Il est donc recommandé de comparer un éventail large de contrats avant de déterminer le plus avantageux.

– La rente

Les cotisations payées symbolisent le montant de la future rente. Plus elles seront élevées, plus la rente le sera également.

– Les délais de carence et de franchise

Le délai de carence (1 à 3 ans) correspond au temps d’attente imposé par l’assureur entre la signature du contrat et le moment où le souscripteur peut bénéficier de sa rente si la dépendance se déclare de façon inopinée.

Une fois la dépendance apparue et reconnue, l’adhérent devra se plier à un nouveau temps de patience (90 jours en moyenne) avant de percevoir le premier versement.

Nos fiches pratiques sur le même thème:
– Qu’est-ce que l’assurance dépendance ?
– Comment est calculé le montant d’une rente dépendance ?


Laissez votre avis