Dépendance : Causes et symptômes de la maladie d’Alzheimer

Touchant aujourd’hui plus de 26M de personnes dans le monde, la maladie d’Alzheimer reste encore à ce jour totalement incurable. Détruisant progressivement les tissus nerveux du cerveaux, elle entraine chez les patients une situation irrémédiable de dépendance.

A l’image des maladies de Parkinson et de Creutzfeldt-Jakob (vache folle), la maladie d’Alzheimer est neurodégénérative. Plus de 26M de personnes en sont actuellement atteintes à travers le globe, un chiffre qui tendrait à se multiplier par 4 d’ici 2 050.

Les causes

Les origines de l’apparition de la maladie restent encore totalement mystérieuses. Quelques scientifiques sont tout de même parvenus à isoler certains facteurs génétiques et environnementaux qui joueraient sur son développement. Ainsi, des mutations de gènes, l’hygiène de vie, l’exposition à l’aluminium, au mercure, à des solvants ou à des champs électromagnétiques pourraient avoir une incidence sur l’apparition de le dégénérescence neuronale.

Les symptômes


Fréquences d’apparition de la maladie

– 5 à 7% entre 65 et 79 ans
– 20% chez les plus de 80 ans
– 32% chez les plus de 90 ans

Chez les 2/3 des malades, les premiers symptômes commencent à se déclarer après 70 ans. Les spécialistes affirment cependant qu’elle se développerait entre 30 et 40 ans.

Les premiers symptômes concernent principalement l’amnésie légère. Le malade perd et mélange certains évènements récents alors que les souvenirs ancrés dans le passé semblent intacts. Des troubles aggravés apparaissent ensuite tels que le lunatisme, la confusion, la peur, la colère, ainsi que perturbations des fonctions, du langage et du temps et de l’espace.

Les changements psychologiques qui opèrent sur le malade conduisent fréquemment les personnes apparentées à traduire cela comme une perte d’identité.

La dépendance

Lorsque la maladie se déclare et qu’elle atteint son premier stade, aucune structure médicalement adaptée ne peut encore ouvrir ses portes au patient. Le malade en perte d’autonomie nécessite néanmoins d’être entouré afin d’effectuer ses actes quotidiens. Il revient habituellement à la famille de lui apporter soutien et assistance.

Souscrire une assurance dépendance peut ainsi se révéler une solution salvatrice. Et d’une pour délester les parents proches des lourds frais liés à la prise en charge et de deux afin de pouvoir financer une aide médicale à domicile ou investir dans des équipements adéquats.

L’évolution de la maladie diffère grandement d’un malade à l’autre, toutefois l’espérance de vie s’étend de 3 à 8 ans en règle générale.


Laissez votre avis