La souscription pour une personne agée

Les Français se montrent de plus en plus concernés par l’assurance dépendance. L’allongement de l’espérance de vie et le vieillissement de la population conduisent les seniors à se tourner plus aisément vers cette protection pour assurer leurs vieux jours.

L’assurance dépendance se révèle être une solution pertinente pour toute personne qui ne bénéficierait pas d’une épargne, d’un capital ou de revenus suffisants lui permettant de financer les besoins liés à sa fin de vie.

Quelques interrogations avant de s’engager dans une souscription

– Quelle définition de la dépendance mon futur contrat retient-il ?
– Les critères sont-ils ceux de la grille AGGIR ? (instrument officiel complexe sur les divers niveaux de dépendance) ?
– Qui détermine l’état de dépendance ?
– Quels sont les délais de carence ?
– Les cotisations sont elles remboursées en cas de survenance de la dépendance durant le délai de carence ?

Répondre aux critères de considération de la dépendance

Incapacité pour accomplir les actes de la vie quotidienne

– Se lever
– Se déplacer
– S’habiller
– S’alimenter

Incapacité pour accomplir des actes pratiques

– Utiliser le téléphone
– Faire ses courses
– Préparer le repas

Souscrire au contrat d’assurance dépendance

Le contrat d’assurance dépendance doit être souscrit avant un certain âge, et bien sûr avant la situation de dépendance.

Il prévoit le versement d’indemnités sous forme de rente ou de capital en cas de perte d’autonomie. Une rente mensuelle peut être versée en cas de dépendance partielle ou totale. Elle peut être perçue à vie, quel que soit l’âge auquel survient la perte d’autonomie.

La « Dépendance Partielle et Totale »

En cas de dépendance partielle, la moitié de la rente souscrite est perçue.

La « Dépendance Totale »

En cas de dépendance totale, la totalité de la rente sera reversée.

Les pièges à éviter

– Regarder dans le contrat quel médecin est en charge de statuer sur l’état dépendance. S’il s’agit d’un médecin indépendant, son verdict n’aura aucune raison d’être contestable. Cependant si c’est un médecin de la compagnie d’assurance, il est possible que ce dernier ne fasse pas toujours preuve de transparence dans son jugement.

– Certaines compagnies d’assurance qui proposent des contrats d’assurance dépendance ont leur propre définition de la dépendance. Ce ne sera pas toujours la même que celle de l’assuré. Attention.

– Penser à bien évaluer le montant des cotisations pour ne pas se retrouver dans une situation problématique. En effet, en cas d’impossibilité de paiement des cotisations, le contrat sera alors annulé et les sommes déjà payées ne seront pas remboursées.

– Attention aux exclusions. Par exemple, une perte d’autonomie suite à la pratique d’un sport extrême ou dangereux ne sera pas indemnisée.

– Prendre garde également aux délais de carence. Pendant cette période, aucune garantie ni indemnisation ne seront accordées en cas de survenance de l’état de dépendance, le contrat est clôturé. L’assureur doit alors rembourser les cotisations. Les délais de carence varient selon les contrats. Le délai de carence est par exemple de 3 ans en cas de maladie d’Alzheimer mais il n’y a pas de délai de carence en cas d’accident.


Laissez votre avis