La participation forfaitaire prélevée sur les remboursements de santé

Chaque assuré social de plus de 18 ans recevant ses remboursements de frais de santé par l’Assurance maladie est prélevé d’une participation forfaitaire de 1 euro. Elle est obligatoire et s’applique pour tout Français, qu’il soit en arrêt maladie, retraité ou souffrant d’une affection longue durée.

Lorsqu’il s’acquitte de ses dépenses de santé, un particulier est ensuite remboursé par l’Assurance maladie selon un certain pourcentage. Par exemple dans le cas du remboursement de la consultation d’un généraliste conventionné secteur (sans dépassements d’honoraires), soit 23 euros, l’Assurance maladie indemnise à hauteur de 70%. Ce qui équivaut à 16,1 euros. A cette somme est obligatoirement ôté 1 euro de participation forfaitaire. Un dispositif qui permet de financer ce système de solidarité que représente la Sécurité sociale.

Une participation obligatoire pour chaque Français

Qu’il perçoive de faibles revenus, qu’il soit en arrêt de travail, qu’il soit retraité ou souffrant d’une affection de longue durée, chaque Français de plus de 18 ans est soumis à cette participation forfaitaire de 1 euro. Chaque Français à l’exception des détenteurs de la CMU (couverture maladie universelle) et de l’AME (aide médicale d’état). Ces personnes disposent du tiers-payant Assurance maladie et n’ont donc pas à avancer leurs frais de santé. Les femmes enceintes de 6 à 12 mois font également partie des personnes exclus du paiement de la participation forfaitaire.


Laissez votre avis