Assurance maladie : La prise en charge du dépistage du cancer colorectal

Le dépistage organisé du cancer colorectal est un test permettant de prévenir les risques de développement de la maladie. Il est, dans ce cadre de prévention, pris en charge par la Sécurité sociale.

Le cancer colorectal est le troisième cancer le plus répandu en France après celui de la prostate et du sein. Il est la deuxième cause de mortalité par cancer derrière celui du poumon.

Il peut être guéri dans 90% des cas s’il est dépisté et pris en charge suffisamment tôt. Le dépistage est donc primordial pour traiter ce cancer efficacement.

La population concernée

– le dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse aux femmes et aux hommes âgés de 50 à 74 ans ;
– il apparaît dans plus de 9 cas sur 10 après 50 ans ;
– les patients de la tranche d’âge concernée sont personnellement invités, par courrier, tous les deux ans à pratiquer ce test de dépistage.

Les modalités du dépistage

Pour le test de dépistage :

– il permet de déceler la présence de polypes afin de pouvoir les retirer avant qu’ils n’évoluent en cancer ;
– il s’agit d’un test de recherche de saignement occulte dans les selles, remis par le médecin traitant lors d’une consultation puis se réalise à domicile par le patient lui-même ;
– le patient recueille un petit échantillon de selles et l’envoie par la poste au centre de lecture agréé pour le dépistage organisé ;
– le kit de dépistage est directement remis par le médecin traitant lors de la consultation.

A noter :

– le test de dépistage doit être réalisé tous les 2 ans pour une prévention complète ;
– le test peut être remis à tous patients éligibles au dépistage organisé même s’ils n’ont pas reçu une invitation ;
– en cas de test positif, une coloscopie est alors prescrite pour identifier l’origine des saignements.

Pour la coloscopie :

– cet examen permet de visualiser l’intérieur de l’intestin à l’aide d’un tube souple comportant des fibres optiques ;
– elle est réalisée par un gastro-entérologue, le plus souvent sous anesthésie générale, et peut être pratiquée en hôpital de jour.

Prise en charge par l’Assurance maladie

– le test ainsi que sa lecture sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie dans le cadre du dépistage organisé ;
– la coloscopie, quand elle est prescrite lors d’une consultation à la suite des premiers résultats défavorables, est remboursée à 70% ;
– la consultation au cours de laquelle le médecin prescrit le test de dépistage est pris en charge à hauteur de 70% du tarif conventionnel dans le cadre du parcours de soins coordonnés.

Source : ameli.fr


Laissez votre avis