Assurance maladie : La prise en charge du dépistage néonatal

Avant la sortie de la maternité, le nourrisson subit un examen, le dépistage néonatal, visant à rechercher certaines pathologies afin de les traiter le plus rapidement possible.

En France, tous les nouveaux-nés bénéficient d’un dépistage néonatal pendant leur séjour à la maternité. Ce test rapide et approfondi permet de détecter d’éventuelles maladies héréditaires.

L’objectif du dépistage néonatal

– le test a pour but de déceler des maladies, d’origine génétique pour la plupart ;
– mettre en œuvre un traitement approprié dès l’origine afin de stopper une éventuelle évolution pathologique.

Les types de maladies dépistées

– la phénylcétonurie (trouble du métabolisme de la phénylalanine et responsable de retard mental) ;
– l’hypothyroïdie congénitale (dysfonctionnement de la glande thyroïde) ;
– l’hyperplasie congénitale des surrénales (déficit de la synthèse de l’hormone cortisol) ;
– la mucoviscidose.

A noter :

– si l’enfant, par son origine ethnique, présente des risques potentiels, un dépistage de la drépanocytose (altération du sang) est alors réalisé.

Le mode opératoire

– un simple prélèvement de quelques gouttes de sang est nécessaire.

La prise en charge du dépistage

– le dépistage néonatal est pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Source : ameli.fr


Laissez votre avis