Comment est-on remboursé par sa complémentaire pour les soins dentaires ?

Il est courant de dire que les soins dentaires sont mal remboursés par les mutuelles santé comme par la Sécu. Il faut donc bien analyser ses besoins avant de souscrire sa complémentaire.

Il est courant de dire que les soins dentaires sont mal remboursés par les mutuelles santé comme par la Sécurité sociale. La pratique fréquente des honoraires libres explique en fait ce défaut de remboursement. Il faut donc bien analyser ses besoins avant de souscrire sa complémentaire.

Définition
La part de remboursement complémentaire pour une consultation chez un dentiste ou des soins dentaires est la part que la Sécurité sociale ne prend pas en charge, c’est-à-dire les 30% restant du tarif conventionné.
Si les dentistes sont tenus de fixer ses honoraires « avec tact et mesure » et surtout de vous en informer au préalable, ils pratiquent largement le dépassement d’honoraires. Les tarifs des soins courants sont généralement ceux conventionnés par la Sécu, mais les consultations et les soins spécifiques peuvent être multipliés par 3 ou 4. Le remboursement de la Sécu devient alors minime par rapport au coût réel.

Exemple
Le tarif conventionné par la Sécu pour une couronne dentaire est de 107,48 euros, le remboursement par l’Assurance maladie s’élève donc à 75,23 euros. Le tarif réel pratiqué par les dentistes peut varier entre 200 et 750 euros.

Pour pallier ce problème, les mutuelles santé proposent des garanties sous forme de forfaits ou de pourcentages.

Ce qu’elle couvre
Les types de soins remboursés :
– les soins courants : caries, détartrages
– les soins spécifiques : les prothèses, couronnes, implants
– les soins esthétiques : blanchiment, pose de facette, curetage
– l’orthodontie

La couverture pour les soins s’élève en fonction des mutuelles:

– entre 100 et 150% du tarif conventionné pour une mutuelle de base ;
– entre 151 et 249 % pour une mutuelle plus élaborée (et donc plus chère) ;
– à plus de 250% pour une complémentaire haut de gamme, parfois jusqu’à 600 voire 800% des soins pratiqués.

A noter que ce genre de présentation devrait peu à peu changer pour que les tarifs de remboursement soient exprimés en euros au-delà des 100 % de la base de remboursement.

Exceptions

Plafonnement
Attention au plafonnement : les remboursements des soins dentaires peuvent en effet être limités à un ou deux actes par an.

Participation
La part de la mutuelle ne prend pas en charge la participation forfaitaire de 1 euro, retenue sur chaque consultation ou acte réalisé par un médecin.

Regardez notre vidéo : Comment se faire rembourser ses soins dentaires par sa complémentaire santé ?


Laissez votre avis