La carte santé européénne de l’Assurance maladie (CEAM)

La carte de santé européenne de l’Assurance maladie est importante pour toute personne voyageant, étudiant ou  en déménagement professionnel dans un autre pays de l’Union Européenne. Grâce à cette carte, l’assuré peut continuer à bénéficier de protection sociale.

Il est important de faire réaliser sa carte santé européenne de l’Assurance maladie pour tout voyage, étude ou déménagement professionnel dans un pays de l’Union Européenne. Elle permet ainsi de continuer à profiter de la prise en charge des frais médicaux. En considérant cependant la législation et les formalités en vigueur au sein du pays d’accueil.

La carte

Au même titre que la carte vitale en France, la CEAM est nominative et accessible à tous sans justificatif, même aux enfants de moins de 16 ans. Elle est valable un an.

Comment l’obtenir?

Afin de se la procurer, il faut en effectuer la demande auprès de l’Assurance maladie (par internet sur ameli.fr, par téléphone ou directement sur place) au maximum 15 jours avant le départ.

Pour les départs impromptus à moins de 15 jours, un certificat temporaire sera remis avant l’arrivée de la carte. Le certificat est valable 3 mois.

Modalités de prise en charge

L’assuré sera pris en charge en fonction de la protection sociale de son pays d’accueil. Il peut ainsi ne pas avoir à avancer les frais ou attendre un remboursement le cas échéant.

Remboursements non effectués dans le pays d’accueil

Pour toute pratique dont le remboursement n’a pas été demandé sur place, il est possible que l’indemnisation soit régularisée lors du retour en France par l’Assurance maladie. Il sera pour ce faire impératif de conserver les justificatifs de paiements accompagnés du formulaire ” S 3125 ” (soins reçus à l’étranger) disponible dans votre CPAM ou sur Internet.

Les remboursements s’effectueront sur la base des frais réels selon les tarifs conventionnés de la Sécurité sociale française.

Indemnités en cas d’arrêt maladie ou d’accident de travail


Arrêt maladie

En cas d’arrêt maladie durant le séjour, il est possible de percevoir des indemnités journalières. Pour y avoir droit, l’arrêt de travail prescrit par un médecin sur place doit être impérativement envoyé à l’Assurance maladie française sous 48 heures à votre caisse d’Assurance Maladie en France.

Accident de travail

Pour les victimes d’accident du travail, l’employeur doit être tenu informer dans les 24h. Il revient à sa charge de réaliser la déclaration d’accident et de l’envoyer ensuite directement à l’Assurance maladie en France.

L’assuré devra en parallèle transmettre à l’Assurance maladie les documents suivants :

– Certificat du médecin en début de traitement, indiquant les informations médicales relatives à l’accident
– Certificat du médecin en fin de traitement, indiquant la date de cessation des soins, celle de la reprise du travail et les conséquences définitives de l’accident (guérison ou consolidation).

L’assuré pourra percevoir des indemnités journalières si toutes les conditions sont remplies.


Laissez votre avis