Quelle est la différence entre Sécurité sociale étudiante et mutuelle étudiante ?

Complexe, le régime de santé des étudiants engendre souvent de nombreuses confusions entre la notion de Sécurité sociale étudiante et de mutuelle étudiante. Éclaircissements.

Sécurité sociale étudiante, mutuelle étudiante… Difficile de s’y repérer quand ces dénominations rappellent tant le régime général des salariés. Pourtant, le système de santé des étudiants diffère quelque peu de celui des travailleurs.

Qu’est-ce que la Sécurité sociale des étudiants ?

A partir de l’âge de 20 ans, tout étudiant inscrit dans un établissement de l’enseignement supérieur (Université, Écoles supérieures, BTS, IUT, écoles privées…) a pour obligation de s’affilier à la Sécurité sociale des étudiants. Pourquoi ? Car il sort du cadre de protection santé de ses parents et devient assuré social à titre personnel. Il obtiendra ainsi une carte Vitale avec son propre numéro.

L’adhésion à la Sécurité sociale des étudiants est payante. A l’image de la Sécurité sociale des salariés dont les cotisations sont prélevées mensuellement sur les rémunérations. Le coût annuel de l’affiliation à la Sécurité sociale étudiante est de 211 euros pour 2013/2014 et doit être acquitté dès la rentrée universitaire en une, ou trois fois maximum, sauf pour les élèves exemptés ou bénéficiant d’exonérations.

La Sécurité sociale des étudiants permet aux jeunes Français d’être protégés et remboursés de leurs consultations chez les médecin, de leurs achats de médicaments par exemple, quand ceux-ci sont couverts par l’Assurance maladie ou la Sécurité sociale (accidents de travail dans le cadre des stages par exemple  et invalidité).

La couverture sociale étudiante s’étend sur une année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre, et ne peut prendre en charge les plus de 28 ans, sauf quelques exceptions.

L’affiliation à la Sécurité sociale étudiante

La Sécurité sociale étudiante n’est pas un organisme auquel il est possible de s’affilier directement. Elle est gérée par les mutuelles étudiantes, des organismes qui encaissent les cotisations et effectuent les remboursements en lieu et place de la Sécurité sociale.

Ainsi, au début de l’année, un élève doit choisir sa mutuelle entre le réseau national des mutuelles étudiantes de proximité (MEP, SMENO, SMEREP,VITTAVI…) ou l’organisme de mutuelle étudiante national (LMDE). C’est ensuite la mutuelle choisie qui s’occupe de l’affiliation à la Sécurité sociale étudiante.

Après avoir perçu le paiement annuel, la mutuelle fournit à l’élève sa carte Vitale et le rembourse pour ses frais de santé (médecin, dentiste, hospitalisation…).

Autres rôles des mutuelles étudiantes

Au delà de tenir ensemble le rôle de Sécurité sociale étudiante, les mutuelles étudiantes fournissent également des prestations de santé complémentaires, comme toute mutuelle santé classique ou comme un assureur. Il s’agit alors d’une complémentaire santé, souvent appelé “mutuelle santé”. Il est d’ailleurs possible de souscrire cette assurance complémentaire dans un autre organisme que celui choisit pour la Sécurité sociale.

Depuis quelques années, elles peuvent également proposer d’autres couvertures nécessaires aux étudiants telles que l’assurance habitation ou l’assurance auto/deux-roues.


Laissez votre avis